Diocèse d’Aire-et-Dax
https://landes.catholique.fr/Se-desarmer

Se désarmer

  • Télécharger l'article au format PDF Imprimer cet article
  • 11 janvier 2016
  • réagir
  • 0 vote

Réflexion du patriarche Athénagoras


La guerre la plus dure

Pour lutter efficacement contre la guerre, contre le mal, il faut savoir intérioriser la guerre pour vaincre en soi le mal.
La guerre la plus dure, c’est la guerre contre soi-même.
Il faut arriver à désarmer.
J’ai mené cette guerre-là pendant des années, elle a été terrible.
Maintenant, je suis désarmé.
Je n’ai plus peur de rien car l’amour chasse la peur.
Je suis désarmé de la volonté d’avoir raison, de me justifier en disqualifiant les autres. Je ne suis plus sur mes gardes, jalousement crispé sur mes richesses. J’accueille et je partage.
Je ne tiens pas particulièrement à mes idées, à mes projets.
Si l’on m’en présente de meilleurs, ou plutôt non, pas meilleurs mais bons, j’accepte sans regret. J’ai renoncé au comparatif.
Ce qui est bon, vrai, réel est toujours pour moi le meilleur.
C’est pourquoi je n’ai plus peur.
Quand on n’a plus rien, on n’a plus peur.
Si l’on se désarme, si l’on se dépossède, si l’on s’ouvre au Dieu-homme qui fait toutes choses nouvelles, alors, Lui, il efface le mauvais passé et il nous rend un temps neuf où tout est possible.

Patriarche Athénagoras
Extrait de : Dialogues avec le Patriarche Athénagoras par Olivier Clément

Réagir à cet articleRéagir à cet article

Votre réaction

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.