Diocèse d’Aire-et-Dax
https://landes.catholique.fr/Mgr-Souchu-s-exprime-sur-les-scandales-lies-a-la-pedophilie-dans-l-Eglise
      Mgr Souchu s’exprime sur les scandales liés à la pédophilie dans (...)

Mgr Souchu s’exprime sur les scandales liés à la pédophilie dans l’Eglise

  • Télécharger l'article au format PDF Imprimer cet article
  • 18 avril 2019
  • réagir
  • 1 vote

Mgr Souchu adresse un courrier aux prêtres et diacres du diocèse où il partage son effroi et son émotion devant les scandales qui frappent notre Eglise depuis plusieurs mois et souligne les mesures qui sont aujourd’hui prises dans le diocèse.


Chers frères prêtres et diacres,
En ce jour de la célébration de la messe chrismale, avec le peuple de Dieu rassemblé, nous renouvelons les promesses de notre ordination. Permettez-moi de vous adresser ce message, et à travers vous, de rejoindre l’ensemble des membres du peuple de Dieu qui constitue le diocèse d’Aire et Dax.

Comme je souhaite que vous soyez tous des prêtres et des diacres heureux dans votre vie et votre ministère !

L’accumulation d’annonces liées à la pédocriminalité ces derniers mois et leur répercussion médiatique, ont été pour moi, comme pour chacun de vous sans doute, vécues très douloureusement. Voilà pourquoi je ne m’exprime qu’en ce jour de la messe chrismale car je ne trouvais pas les mots pour dire une parole publique, pertinente et audible pour tout le diocèse.

Je me suis tout d’abord interrogé : pourquoi le Seigneur m’a-t-il permis de vivre mon ministère de diacre, puis de prêtre diocésain et aujourd’hui d’évêque en étant heureux ? Comme vous tous, j’étais loin d’imaginer l’ampleur des scandales, à l’échelle de l’Eglise universelle, à laquelle nous sommes confrontés. Je pense bien sûr aux victimes, à ceux qui ont été déclarés coupables, à la Justice, aux familles. Je n’ai pas la réponse à la question : comment en est-on arrivé là ? Mais je peux dire sur quoi j’appuie ce bonheur d’être ministre ordonné de l’Eglise : une intimité avec le Christ, nourrie dans la prière personnelle et communautaire ; la fréquentation régulière des sacrements de l’Eucharistie, pénitence et réconciliation ; la méditation de la Parole de Dieu et de la Tradition de l’Eglise, la confiance dans l’appel de l’Eglise. Sans cela je ne pourrais pas être heureux dans la rencontre de ceux et celles qui me sont confiés ; je ne pourrais pas rendre grâce pour la croissance spirituelle dont je suis témoin quand je rencontre les gens ; je n’aurais pas cette attention aux petits que ce monde oublie car il juge essentiellement sur l’apparence. Chacun de nous, nous avons nos raisons de pouvoir dire que nous sommes heureux, tout simplement parce que nous nous laissons conduire par l’Esprit Saint, ce qui nous préserve des déboires du cléricalisme, si souvent dénoncé par le pape François.

Je me suis ensuite rappelé que la révélation de Dieu est une révélation sur Dieu et non pas sur le mal. Voilà pourquoi, en toutes circonstances, je suis heureux de prêcher sur la foi avant tout, et sur les progrès que tous nous pouvons faire dans notre vie en réponse à l’Amour de Dieu. C’est ce qu’écrit Saint Paul aux Romains : « Ne te laisse pas dominer par le mal, sois vainqueur du mal par le bien » (12,21). C’est dans la mesure où nous serons de véritables disciples-missionnaires que nous pourrons « Témoigner de l’Essentiel ».

J’ai enfin regardé la vie de notre diocèse, telle que je l’expérimente comme un don de Dieu depuis un peu plus d’un an. Je rends grâce pour la disponibilité des prêtres et des diacres, mais aussi des religieuses et religieux et celle de nombreux laïcs engagés dans la vie de l’Eglise et du monde et qui portent tout cela dans la prière.

Des mesures sont prises dans le diocèse pour faire face aux difficultés d’aujourd’hui :
Devant les scandales actuels dont nous avons connaissance par les médias, certains curés ont proposé des groupes de paroles. J’encourage vivement cette initiative qui peut permettre, au-delà de la stupeur et de la colère, de discerner ce qui nous donne l’espérance.

Une cellule d’accueil et d’écoute a été mise en place peu avant mon arrivée dans le diocèse. Des personnes compétentes sont disponibles pour écouter les personnes victimes d’abus sexuels sur mineur. Vous en trouverez les coordonnées sur le site internet du diocèse.

Au Conseil Diocésain de la Pastorale de Jeunes, nous avons commencé à réfléchir sur la formation et la prévention, grâce à un prêtre et un laïc, qui acceptent de partager leurs compétences sur ce sujet. Nous prévoyons à la prochaine rentrée scolaire, en lien avec la Pastorale des Jeunes, d’organiser une journée de formation pour tous les animateurs de jeunes. De même, ces personnes sont disponibles pour intervenir auprès de ceux et celles qui encadrent un séjour avec des jeunes au nom du diocèse, comme les prochaines Journées Landaises de la Jeunesse à Rome.

Oui, chers frères prêtres et diacres, je souhaite qu’avec moi, vous soyez tous heureux dans votre vie et tout heureux dans votre ministère. Comme l’a dit Saint Grégoire de Naziance « Le péché nous a dépossédés du bonheur, l’incarnation du Fils de Dieu nous le rend ». C’est ainsi que ce bonheur se transmettra à tout le Peuple de Dieu qui nous est confié dans le diocèse d’Aire et Dax, pour annoncer la Bonne Nouvelle du Christ mort et ressuscité à tous les habitants du département des Landes. Christus Vivit, Il vit le Christ ! (titre de la dernière exhortation apostolique post synodale du pape François).
Ma prière vous accompagne.
Bien fraternellement.

+ Nicolas SOUCHU
Evêque d’Aire et Dax

Réagir à cet articleRéagir à cet article

Votre réaction

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.