Diocèse d’Aire-et-Dax
https://landes.catholique.fr/Lesperon

Lesperon

  • Télécharger l'article au format PDF Imprimer cet article
  • 15 décembre 2011
  • réagir
  • 0 vote

RELAIS DE LESPERON

Le village (939 habitants) :

  • Notre village, doté d’un riche milieu associatif très varié, peut proposer une large palette d’activités tant sportives que culturelles.
  • Les enfants pourront s’épanouir en pratiquant le judo, le basket, le rugby, la musique. Les adultes, eux, pourront hésiter ou cumuler les activités de randonnée pédestre, cyclo, gym d’entretien, chant, pétanque, chasse, pêche, ball-trap, rugby. N’oublions pas les aînés, dont l’énergie n’est plus à démontrer, et qui jouent également la carte de la variété au sein de leur association. Il va sans dire que chacun peut s’épanouir dans ses domaines de prédilection au vu de ce large éventail.
  • La commission culture de la municipalité propose tout au long de l’année un panel important de manifestations, dont des représentations théâtrales, des marchés bio et, pour rester au plus proche de la réalité, organise des journées de "village propre" par des actions de nettoyage de déchets sauvages. Notre tissu économique, quant à lui, souffre malheureuse- ment, depuis quelques années, et nous ne pouvons que regretter la disparition de certains corps de métiers artisanaux ou la baisse d’activité dans le secteur industriel.
  • Fort heureusement, la création d’une zone d’activité économique intercommunautaire peut nous laisser présager un avenir meilleur, car elle pourra permettre l’implantation d’entreprises diverses et, souhaitons-le, la création d’emplois. La situation géographique de cette zone, très stratégique, intéressera, nous l’espérons, bon nombre d’investisseurs… L’avenir nous le dira.

L’église :

  • Située au centre et au sommet du village, son clocher pointu nous invite à regarder plus haut que notre terre-à- terre habituel. L’église de Lesperon semble appartenir par son style au XIV siècle. Elle ne brille pas par le luxe de ses décors, ni par la beauté de son architecture. Mais elle plaît surtout par ses dimensions équilibrées, par l’harmonie et la parfaite régularité de ses lignes.
  • Son abside forme une sorte d’hémicycle pentagonal porté par six petites colonnes sans chapiteaux et son transept est coupé par la sainte table qui relie entre eux les murs des deux bas-côtés. La grande nef est soutenue par dix fortes colonnes mono- cylindriques dépourvues de toutes moulures et de tout ornement. Elle n’est éclairée que par huit larges ouvertures des bas-côtés et les trois autres plus étroites que nous voyons dans le sanctuaire.
  • L’un de ces bas-côtés est de construction très récente:1877. Il n’en existait qu’un primitivement.
  • Le clocher ne semble pas avoir été construit en même temps que le reste de l’édifice. Cette construction carrée, élevée sur la hauteur, a ses murs soutenus par de puissants contre-forts. Elle est armée de meurtrières et percée de machicoulis, ce qui semble prouver qu’elle a dû servir à une époque reculée de tour de défense.
  • La plus belle de nos cloches a été fondue pour faire de la monnaie pendant la révolution. Il nous reste une cloche modeste. Nous sommes en 1880. Une grande soeur partage sa solitude en notre clocher.

Réagir à cet articleRéagir à cet article

Votre réaction

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.