Diocèse d’Aire-et-Dax
https://landes.catholique.fr/Les-pelerins-de-Compostelle-en-Tursan
          Les pèlerins de Compostelle en Tursan

Les pèlerins de Compostelle en Tursan

  • Télécharger l'article au format PDF Imprimer cet article
  • 3 février 2012
  • réagir
  • 0 vote

Depuis le Moyen Âge des pèlerins suivent la route du Puy en Velay pour pouvoir un jour se recueillir devant les reliques de Saint-Jacques à Compostelle. En quittant ce qui est aujourd’hui le Gers, ils s’arrêtaient à Aire, passaient ensuite par Latrille pour faire étape à Pimbo.


Texte d’Annelie Croharé

Si Pimbo a été depuis toujours une étape importante sur le chemin de Saint-Jacques de Compostelle, le village accueille aujourd’hui ou voit passer plus de 10 000 pèlerins par an. Leur nombre est en constante augmentation et se compose, hormis d’une majorité de Français, de beaucoup d’Européens du Nord, de Canadiens et même de Coréens.

Depuis une dizaine d’années, Pimbo met à leur disposition une hôtesse d’accueil qui leur offre non seulement cafés et rafraîchissements, mais peut également leur présenter la collégiale et son histoire.

Cette étape est tellement appréciée que nombre de pèlerins aimeraient pouvoir passer la nuit au village qui, hélas, n’offre que cinq couchages sommaires au presbytère attenant à la collégiale. Aussi quelques habitants de Pimbo se sont-ils équipés pour héberger marcheurs et pèlerins, comme l’ont déjà fait un certain nombre de personnes dans d’autres villages du Tursan situés sur le chemin.

En effet, l’étape qui à l’origine allait d’une traite d’Aire à Pimbo comporte aujourd’hui de nombreux possibilités de haltes et d’hébergements. Il ne faut pas oublier que beaucoup de personnes âgées osent se lancer sur le chemin de Compostelle et apprécient de pouvoir faire des trajets journaliers plus courts. C’est pourquoi l’itinéraire du chemin a été légèrement modifié voici une quinzaine d’années à la demande des « Amis de St.Jacques » pour le faire passer au centre de Miramont qui est alors devenu à son tour une étape.

La mairie de Miramont s’est aussitôt fortement impliquée et a créé un gîte communal de grande qualité dont s’occupent en partie des hospitaliers. Sortant du bourg, les pèlerins passent par la charmante chapelle de Sensacq qui de par son isolement invite à la prière et la méditation.

Ensuite, par beau temps, le sentier battu moyenâgeux réhabilité il y a une dizaine d’années permet une montée merveilleuse vers Pimbo où il aboutit au centre du village devant la collégiale.

Ce sont les livres d’or exposés dans nos chapelles et églises qui nous parlent du bonheur de traverser notre pays et qui, en dehors des prières et des remerciements, témoignent du savoir accueillir en Tursan.

Réagir à cet articleRéagir à cet article

Votre réaction

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Paroisse Tursan-Sainte-Marie
Curé : Delord Jean Paul
5, sentier des Jardins
40320 Geaune

E-mail
Tél. : +335 58 79 30 78
Plan d’accès