Diocèse d’Aire-et-Dax
https://landes.catholique.fr/L-eglise-protestante-unie-de-France
        L’église protestante unie de France

L’église protestante unie de France

  • Télécharger l'article au format PDF Imprimer cet article
  • 5 avril 2013
  • réagir
  • 0 vote

On lira ci-dessous le préambule (4) de la Constitution de l’Église protestante unie de France - Communion luthérienne et réformée dont la naissance sera fêtée lors de son premier synode national, du 10 au 11 mai 2013, à Lyon.

Préface historique

L’Église protestante unie de France – Communion luthérienne et réformée se constitue en 2012-2013 en unissant l’Église évangélique luthérienne de France et l’Église réformée de France.

Elle est l’héritière de ces Églises dont les traditions ecclésiales et les identités confessionnelles demeurent en son sein et stimulent son témoignage commun par leur enrichisse-ment mutuel.

L’Église évangélique luthérienne de France (1) trouve son origine dans l’union, après la guerre de 1870-71, du Consistoire de Paris et de l’Inspection de Montbéliard, alors séparés du Directoire de l’Église de la Confession d’Augsbourg. La Confession d’Augsbourg et les autres livres symboliques luthériens demeurent toujours la référence des communautés, des synodes et des ministres de la famille luthérienne de l’Église protestante unie de France.

L’Église réformée de France (2) s’est constituée en 1938 à partir de l’Union nationale des Églises réformées évangéliques de France, dont les statuts avaient été préalablement modifiés, pour accueillir l’Union des Églises réformées de France, l’Église évangélique méthodiste de France ainsi que certaines Églises évangéliques libres de France. L’acceptation de sa Déclaration de foi reste le moyen par lequel les communautés (3), les synodes et les ministres4 de la famille réformée adhèrent à l’Église protestante unie de France.

En 2007, à Sochaux, les synodes des deux Églises ont ouvert le chemin vers la création d’une Église protestante unie. En 2009, à Bourg-la-Reine, les Synodes ont confirmé cette volonté en donnant leur approbation à un projet d’Église unie conçue comme une base commune de vie et de mission pour le témoignage et le service de l’Évangile. La reconnaissance mutuelle de la foi commune telle qu’elle est exprimée dans les différentes confessions de foi reconnues par l’EELF et l’ERF constitue le fondement de la Déclaration commune d’union de l’Église protestante unie de France.

Avec les Églises unies par la Concorde de Leuenberg, l’Église protestante unie de France reconnaît que l’exclusive médiation salvatrice de Jésus-Christ est le centre de l’Écriture et que l’annonce de la justification en tant qu’annonce de la libre grâce de Dieu, est la norme de toute prédication de l’Église (5). En affirmant que la condition nécessaire et suffisante de la vraie unité de l’Église est l’accord dans la prédication fidèle de l’Évangile et l’administration fidèle des sacrements6, elle reconnaît que l’unité donnée en Jésus-Christ est toujours à construire et à manifester, petit à petit mais de la manière la plus visible possible, en vue du témoignage et du service de l’Église dans le monde.

Principes ecclésiologiques

Comptant sur Dieu, Père, Fils et Saint-Esprit pour la conduire dans la vérité et dans la charité sur le chemin de l’unité visible de l’Église, l’Église protestante unie de France – Communion luthérienne et réformée est gouvernée selon le régime presbytérien synodal.

Le Seigneur Jésus-Christ, de qui procèdent toutes les charges et tous les pouvoirs, est le seul chef de l’Église. Par leur baptême, tous sont appelés à prendre part à sa mission. Tous les ministères dans l’Église sont exercés au nom de Jésus-Christ, en soumission à son autorité souveraine, à l’écoute de la Parole de Dieu et sous la direction de l’Esprit saint.

La réalité visible de l’Église apparaît dans les assemblées des fidèles où la Parole de Dieu est droitement annoncée et reçue, les sacrements du baptême et de la Sainte Cène fidèlement administrés et reçus. Elle apparaît de même dans l’union de ces assemblées qui sont de véritables Églises lorsqu’elles confessent la foi de l’Église universelle.

Les assemblées locales sont constituées en Églises locales ou paroisses. Celles-ci sont gouvernées par les conseils presbytéraux nommés par leurs membres, et les synodes formés de leurs délégués. Égaux entre eux, les conseils presbytéraux sont ainsi subordonnés au synode national, gouvernement de l’Église protestante unie, ainsi qu’aux synodes régionaux pour ce qui concerne leur responsabilité propre. De même, les ministres sont égaux entre eux, et sont soumis à l’autorité des synodes et à celle des corps ecclésiaux, conseils et ministres auxquels les synodes délèguent pour un temps les pouvoirs qu’ils jugent nécessaires.

Déclaration d’union

En confessant la foi de l’Église universelle : « Jésus-Christ est le Seigneur », l’Église protes-tante unie de France se reconnaît comme l’un des visages de l’unique Église du Christ et participe à la mission d’annoncer l’Évangile au monde en paroles et en actes.

L’Église protestante unie de France s’inscrit dans la famille des Églises de la Réforme. Avec la Concorde de Leuenberg, elle reçoit leur témoignage commun, tel qu’il a été expri-mé dans la Confession d’Augsbourg et les autres livres symboliques luthériens (7), comme dans la Confession de foi de La Rochelle et les autres confessions de foi de la tradition réformée :

Unanimement, les Réformateurs ont confessé que le témoignage pur et originel de l’Évangile dans l’Écriture est la norme de la vie et de la doctrine.
Unanimement, ils ont témoigné de la grâce libre et inconditionnelle de Dieu, manifestée dans la vie, la mort et la résurrection de Jésus-Christ et offerte à quiconque met sa foi en cette promesse.

Unanimement, ils ont confessé que seule la mission impartie à l’Église de proclamer ce témoignage dans le monde doit déterminer l’action et les structures ecclésiales, et que seule la parole du Seigneur demeure souveraine par rapport à toute organisation humaine de la communauté chrétienne.
En même temps, ils ont reçu et confessé à nouveau la foi exprimée dans les symboles de l’Église ancienne, foi au Dieu trinitaire ainsi qu’à la divinité et à l’humanité de Jésus-Christ (8).

L’Église protestante unie de France écoute et proclame l’Évangile de Jésus-Christ, message libérateur et générateur de confiance. L’Esprit saint la conduit dans des chemins nouveaux pour faire face aux questions d’aujourd’hui. En affirmant son unité, elle entend maintenir la pluralité vivante des formes de la prédication, de la vie cultuelle et ecclésiale, et de l’activité diaconale et sociale (9). Elle assume sa part de responsabilité dans le monde et appelle à la liberté, nécessaire pour penser et pour agir.
A celui qui peut, par la puissance qui agit en nous, faire infiniment au-delà de tout ce que nous demandons ou pensons, à lui soit la gloire, dans l’Église et en Jésus-Christ, de génération en génération et aux siècles des siècles ! Amen ! (10)


1. Union synodale générale des associations cultuelles de l’Église évangélique luthérienne de France.

2. Union nationale des associations cultuelles de l’Église réformée de France.

3. Les Églises locales peuvent adopter dans leurs statuts un autre texte que celui de la Déclaration de foi, à condition d’indiquer explicitement que par cet autre texte, elles entendent confesser la foi de l’Église réformée de France.

4. Un préambule définit les conditions dans lesquelles les ministres adhèrent à cette Déclaration de foi.

5. Concorde de Leuenberg, extrait du § 12.

6. Concorde de Leuenberg, § 2.

7. Les livres symboliques luthériens sont : la Confession d’Augsbourg, l’Apologie de la Confession d’Augsbourg, le Petit catéchisme et le Grand catéchisme de Luther, les Articles de Smalkalde, le traité Du pouvoir du pape de Me-lanchthon, la Formule de Concorde.

8. Concorde de Leuenberg, extraits du § 4.

9. Concorde de Leuenberg, extraits du § 45.

10. Éphésiens 3,20-21.

Réagir à cet articleRéagir à cet article

Votre réaction

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.