Diocèse d’Aire-et-Dax
https://landes.catholique.fr/Journee-de-preparation-au-mariage
    Journée de préparation au mariage

Journée de préparation au mariage

  • Télécharger l'article au format PDF Imprimer cet article
  • 19 février 2019
  • réagir
  • 0 vote

On ne peut pas dire que le temps était beau ce dimanche-là à Buglose : pluie, vent, orage et grêle ; un vrai temps à rester chez soi ! Pourtant ils sont venus nombreux pour partager cette journée de préparation au mariage. Soixante couples, de tous horizons des Landes, rassemblés pour une journée festive, en vue de leur mariage dans les mois prochains.



Glaciale était la pluie, mais chaleureux l’accueil des organisateurs, des couples référents chargés d’accompagner les fiancés et des prêtres de paroisse, heureux de vivre ce moment avec eux, sans oublier Nathalie et Olivier, qui animeront toute cette journée de musique et de chant.
Marie Madeleine et Vincent font partie de ces couples accompagnateurs. Actifs dans leur paroisse, c’est naturellement qu’ils ont accepté cette mission proposée par leur curé. Si les futurs mariés ne sont pas toujours très diserts, ils sont en demande de sens et à l’écoute de ce qu’on leur propose.
Après le petit mot d’accueil de Louis Ostermann, le responsable de la Pastorale Familiale, c’est l’abbé Dubasque qui prend la parole. Avec faconde et humour, il parle de l’amour inconditionnel de Dieu pour chacun, avec la parabole du fils prodigue comme toile de fond, saupoudrant son intervention de souvenirs de fiancés qu’il a reçus, et martelant le message principal : n’aimer que Dieu.
Après cela, les futurs mariés se voient proposer trois cartes : une pour que chacun y écrive ce qui est, chez l’autre, source d’émerveillement, à se donner plus tard en privé, et une troisième pour rédiger une prière à remettre aux organisateurs.
Ils se rendent ensuite dans la basilique de Buglose, où le père Denis Cazaux leur raconte l’histoire de ce lieu de pèlerinage qui va bientôt fêter ses 400 ans, puis le père Philippe Carrère lit ces belles prières écrites sur les cartes.
Retour à la salle Notre Dame pour un repas partagé. Une bonne occasion pour les couples de parler de leur mariage : on échange des adresses, on parle organisation et logistique. Parmi ces couples, certains retrouvent des amis perdus de vue depuis longtemps, d’autres découvrent qu’ils se marient le même jour, au même endroit, à deux heures d’écart !
Le père Carrère et le père Labarthe témoignent de la sérénité qui caractérise ces couples d’aujourd’hui. Ils ont fait un chemin personnel qui les a amenés à cette décision et ils sont plus conscients de l’engagement qu’ils prennent. Certains vivent ensemble depuis longtemps, ont des enfants, sont même parfois déjà mariés civilement. C’est un choix mûri.
Pour Arthur et Sarah, cette journée est une bonne occasion de discuter avec d’autres couples. Si pour lui, le mariage religieux va de soi, pour elle, c’est moins évident. Mais ils partagent les mêmes valeurs d’amour, de respect, de confiance, d’écoute et de tolérance.
Clémentine et Mickaël ont déjà deux enfants, ils sont agréablement surpris par l’ouverture et l’humour qu’ils découvrent ici. Pour eux, l’engagement à l’église est plus solennel et plus durable que le mariage civil.
Aurore et Rudy ont déjà derrière eux dix-neuf ans de vie commune et trois grands enfants. Le choix d’un mariage religieux, c’est « un déclic et un cheminement ». Ils sont heureux de cette journée qui leur offre un moment pour eux.
Adrien et Claire, croyants et engagés, préparent leur mariage à l’abbaye de Maylis.
Après le repas, Gérard et Marc, offrent une représentation hilarante et très actualisée de la parabole de Zachée, en lutte avec des gilets jaunes très remontés…
Puis c’est le beau et émouvant témoignage de Philippe et Valérie . Six ans plus tôt, Valérie a été victime d’un AVC, une épreuve physique autant que morale, qu’ils ont traversée ensemble, réunis par leur amour et leur foi. Savoir se re-choisir quand un accident de la vie vous transforme et vous malmène, une belle leçon de force et de courage !
Pour finir, tout le monde retourne à la basilique pour une messe concélébrée par les prêtres et Mgr Souchu. Son homélie est centrée sur la parole, qui est au cœur de l’évangile et au cœur du mariage, c’est une parole sacramentelle qui officialise un mariage religieux, c’est une parole ouverte et respectueuse, qui prolonge l’union de deux êtres.
Après une prière chantée aux pieds de Notre Dame de Buglose, notre évêque a béni les couples, un par un, en leur souhaitant un beau mariage.
A la fin de cette journée, le message est passé : « Votre amour est important pour vous, pour le monde et pour Dieu.Vous avez du prix aux yeux de Dieu et il vous aime. »

Laurence de Guillebon

Réagir à cet articleRéagir à cet article

Votre réaction

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.