Diocèse d’Aire-et-Dax
https://landes.catholique.fr/CCNE-avis-no-129-sur-la-revision-des-lois-de-bioethique
          CCNE : avis n° 129 sur la révision des lois de bioéthique

CCNE : avis n° 129 sur la révision des lois de bioéthique

  • Télécharger l'article au format PDF Imprimer cet article
  • 25 septembre 2018
  • réagir
  • 0 vote

Le Comité consultatif national d’éthique (CCNE) a rendu publique le 25 septembre sa contribution sur la révision de la loi de bioéthique. Elle a été adoptée à la suite du Comité plénier du 18 septembre 2018 après onze réunions tenues entre juin et septembre 2018.


On peut lire dans l’introduction :
« Il [l’avis] est conçu à la fois pour la société civile qui s’était fortement mobilisée dans le débat public, mais aussi pour les acteurs publics qui s’apprêtent à construire, à proposer puis voter la nouvelle loi de bioéthique 2018-2019, pour ceux qui participeront aux prolongements que nous appelons de nos vœux dans les débats, les pratiques, mais aussi la recherche et l’enseignement, et donc aussi pour les plus jeunes générations. »

« Il faut comprendre que la réflexion bioéthique voit ses frontières et son corpus sans cesse évoluer, en prenant en compte des connaissances scientifiques toujours accrues et leurs applications toujours diversifiées. Sauf à courir le risque que le possible dépasse la réflexion sur le souhaitable et que la technique fasse automatiquement loi, la réflexion bioéthique doit intégrer en temps réel les avancées scientifiques, technologiques et sociétales qui affectent le domaine de la santé et des sciences de la vie. »

Il est également noté « la tension irrésolue entre les expressions individuelles et la nécessité politique » et la « dualité entre ce qui relève du personnel/ de l’intime, et ce qui relève du public/du politique ». D’où la question : « comment garantir que le collectif n’écrase pas les singularités et les libertés individuelles ? Mais aussi : comment veiller à ce que la défense de libertés individuelles ne morcelle pas la société en une seule juxtaposition de points de vue et de pratiques inconciliables ? »

Pour les membres du CCNE, son avis doit permettre « de poursuivre le débat public et de mettre en place une politique d’information et d’éducation à tous les enjeux soulevés par les évolutions de la science, de la technique et de la façon dont l’humain perçoit l’identité singulière de son espèce. »

Le texte (160 pages) comprend 4 parties :
1- Le contexte, ce qui a changé depuis 2011
2- La réflexion éthique : repères, équilibres, applications
3- Avis du CCNE sur les thématiques des États généraux
4- Une vision pour le futur
(à propos du CCNE et de la révision des lois de bioéthique)

- L’Avis n° 129

- Le Résumé de l’Avis n° 129

- Vidéo

- La Croix : PMA, embryon, tests génétiques… le chamboule-tout du Comité d’éthique

- DÉCLARATION DES ÉVÊQUES DE FRANCE : « LA DIGNITÉ DE LA PROCRÉATION »

Réagir à cet articleRéagir à cet article

Votre réaction

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.