Diocèse d’Aire-et-Dax
http://landes.catholique.fr/Un-sacrement-meconnu-celui-de-l
        Un sacrement méconnu : celui de l’Onction des malades

Un sacrement méconnu : celui de l’Onction des malades

  • Télécharger l'article au format PDF Imprimer cet article
  • 1er mars 2014
  • réagir

Un sacrement méconnu : celui de l’Onction des malades
On sait l’intérêt que le Christ portait aux malades. L’Évangile fourmille de la manifestation de cette bienveillance par les nombreuses guérisons qu’il opère. Guérissez les malades ! dit- il à ses disciples. Mt(10,8) cette charge, l’Eglise l’a reçue du Seigneur et tâche de la réaliser autant par les soins qu’elle apporte aux malades que par la prière d’intercession avec laquelle elle les accompagne.


Elle croit en la présence vivifiante du Christ médecin des âmes et du corps. Cette présence est particulièrement agissante à travers les sacrements.
Au cours de l’histoire, l’Église a manifesté son souci des malades, une sollicitude pour les malades attestée par le texte de la lettre de Jacques. Si l’un d’entre vous est dans la souffrance, qu’il prie ; s’il est dans la joie, qu’il chante le Seigneur. Si l’un d’entre vous est malade, qu’il appelle ceux qui dans l’Église exercent la fonction d’Anciens. Ils prieront pour lui après lui avoir fait une onction d’huile au nom du Seigneur. Cette prière, inspirée par la foi, sauvera le malade ; le Seigneur le relèvera et, s’il a commis des péchés, il recevra le pardon.
II-Le sacrement de l’onction des malades
S’Il y a la communion des malades, et le viatique (communion pour les fidèles en danger de mort). L’onction autrefois appelée extrême onction, est réservée aux malades qui, dans les souffrances et les difficultés, doivent lutter pour rester fidèles à l’alliance et ne pas être entièrement tournés sur eux-mêmes. Ce sacrement célèbre, en quelque sorte, l’amitié efficace de dieu pour quelqu’un qui pourrait être tenté d’en douter. Et comme tout sacrement il transforme la personne qui le reçoit dans la foi. Aujourd’hui, l’Eglise continue à proposer le sacrement des malades de l’onction à ceux qui sont atteints par la souffrance, aux personnes âgées dont les forces diminuent, à ceux qui doivent subir une importante opération et également à ceux qui savent ne rien attendre des interventions humaines.
Il convient, pour que « l’Onction des malades », soit reçu dans les meilleures dispositions et pour qu’il soit plus profitable, de se confesser avant de le recevoir, surtout s’il y a eu faute grave. Rappelons-nous, toutefois, selon l’enseignement de saint Jacques, que ce sacrement, reçu avec repentir et bonne résolution, remet les péchés (Jc 5, 15).
Le Pape souligne que « la maladie n’est jamais seulement un mal physique ; c’est en même temps un temps d’épreuve morale et spirituelle... ». Par l’onction sacramentelle, le Christ manifeste au malade son amour et lui donne un soutien intérieur. L’onction avec l’huile devient signe efficace de la grâce et du salut spirituel. Elle obtient parfois la santé du corps. Il y a dans le sacrement de l’Onction, affirme Jean-Paul II, une grâce de force spirituelle qui développe le courage et la capacité de résistance du malade.
Il convient qu’il y ait cérémonie communautaire, c’est-à-dire une participation des proches à la célébration si elle a lieu au domicile, pour que tous entourent de leur amour et de leurs prières la personne qui reçoit le sacrement. Tous participent ainsi au sacrement et l’Église entière en profite spirituellement.
Conclusion
Le sacrement de l’Onction des malades a pour but de conférer une grâce spéciale au chrétien qui éprouve les difficultés inhérentes à l’état de maladie grave ou de vieillesse. Chaque fois qu’un chrétien tombe gravement malade, il peut recevoir la Sainte Onction, de même lorsque, après l’avoir reçue, la maladie s’aggrave. N’hésitons pas à proposer l’Onction des malades aux personnes malades ou âgées.
(Source CEC)

Réagir à cet articleRéagir à cet article

Votre réaction

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.