Diocèse d’Aire-et-Dax
http://landes.catholique.fr/Toussaint-6496

Toussaint

  • Télécharger l'article au format PDF Imprimer cet article
  • 4 novembre 2017
  • réagir

Toussaint
Mes chers amis,

En cette fête de la Toussaint, je voudrais vous faire visiter une exposition, la galerie de tous les saints. Vous êtes d’accord ? Oui ? Alors suivez-moi en vous appuyant, bien sûr, sur votre imagination !...

Nous sommes, ici, dans la salle des officiels. Vous les reconnaissez parce que vous portez leur prénom : Pierre, Paul, Thérèse, Jean, Bernadette ... Pour certains, vous connaissez leur vie et comment ils ont vécu l’Évangile... Mais ici, à quoi bon nous attarder puisque vous en savez autant que moi. Alors passons dans l’autre salle.

Ici, c’est une salle beaucoup plus vaste car il y a beaucoup de tableaux et de statues. Ce sont des hommes, des femmes, des jeunes, des enfants, au dévouement inlassable. Nommons aussi ces êtres qui, toute leur vie, ont servi sans mesure, sans même penser qu’ils pourraient en tirer gloire.
Je vais essayer de vous en désigner quelques-uns :
➢ celui-là était entrepreneur et il a créé des emplois en prenant des risques ;
➢ ceux-ci étaient des médecins sans frontière ;
➢ celles-là étaient des infirmières et paraît-il qu’elles pataugeaient dans la boue des camps de réfugiés ;
➢ ah ! celui-là, c’était un homme politique qui a refusé toute compromission ;
➢ et ceux-là, ce sont des amoureux qui ont su écrire le mot « Amour » avec une majuscule pour ne pas le rabaisser aux caricatures qu’aujourd’hui, nous connaissons ;
➢ il y a tous les autres... mais comme nous sommes un peu pressés, on n’a pas le temps de passer devant chaque représentation. Vous regardez rapidement et peut-être y reconnaîtrez-vous vos parents, un de vos amis, votre sœur et votre frère, votre voisin...
Mais ici, je vais vous donner un conseil : cet après-midi, quand vous irez porter une fleur sur la tombe familiale, dites-vous que vous continuez cette visite commencée ce matin. Et ne priez pas pour eux ; priez- les plutôt car ils sont les saints de la vie quotidienne.

Sans plus tarder, passons dans la troisième salle : ici, vous êtes dans la salle des rescapés la sainteté.
Oui, les rescapés de la sainteté ... ce sont ceux qui ont fait naufrage, les laissés-pour-compte ; ceux qui traînent une hérédité lourde ; une éducation ratée ; les enfants blessés dans leur chair comme dans leur cœur ; les prisonniers ou ceux qui errent sur les trottoirs du vice ou de la misère...
Surprenant de dire cela ?... et pourtant, c’est avec ces gens-là que Dieu fait des saints ; avec ces gens imparfaits, Dieu fait des saints. D’ailleurs, il nous suffit de penser à Zachée, Marie-Madeleine, Matthieu, la Samaritaine, au bon larron....
Quelle audace de croire cela... Et pourtant, si je lis l’Évangile, je remarque que Jésus me révèle non pas un Dieu qui punit mais un Dieu qui pardonne et qui sauve.

Voilà, mes amis, notre visite est terminée. En sortant, remarquez bien le couloir qui vous conduit dehors... Pourquoi ? Parce que c’est Dieu, lui-même ! Il n’y a rien : aucun tableau, aucune statue. Mais il y a la lumière... et cette lumière éclaire ces trois salles visitées. Si vous voulez, Dieu a partagé son Esprit de sainteté, son Esprit de Lumière à tous ceux que nous venons de rencontrer.

Et vous, au passage, laissez-vous atteindre par cette même lumière, cette même sainteté. Vous ne le regretterez jamais.

Amen

Réagir à cet articleRéagir à cet article

Votre réaction

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.