Diocèse d’Aire-et-Dax
http://landes.catholique.fr/Saint-Jean-Baptiste

Saint-Jean-Baptiste

  • Télécharger l'article au format PDF Imprimer cet article
  • 12 octobre 2007
  • réagir

<span style="font-weight: bold;">SAINT JEAN-BAPTISTE<br style="font-weight: bold;">

Fête : le 24 août
Né en Judée
Meurt le : 29 août


La naissance de Jean le Baptiste

Jean-Baptiste est né en Judée en l’an 8 avant J.-C. Il était le fils du prêtre Zacharie et d’Élisabeth, une cousine de Marie, la mère de Jésus. Comme celle de Jésus, la naissance de Jean-Baptiste est annoncée à Zacharie par l’archange Gabriel, qui lui dit que son fils à naître, Jean, sera rempli de l’Esprit Saint et aura la puissance d’Élie. Cependant le couple étant stérile, Zacharie douta des propos de l’archange qui le punit en le rendant muet et sourd. Ce n’est qu’à la naissance de l’enfant, après que Zacharie eut écrit sur une tablette « Jean est son nom » qu’il retrouva la parole et l’ouïe.

Luc est le seul a évoquer la naissance de Jean : « Mais l’ange lui dit : Ne crains point, Zacharie ; car ta prière a été exaucée. Ta femme Élisabeth t’enfantera un fils, et tu lui donneras le nom de Jean. Il sera pour toi un sujet de joie et d’allégresse, et plusieurs se réjouiront de sa naissance. Car il sera grand devant le Seigneur. Il ne boira ni vin, ni liqueur enivrante, et il sera rempli de l’Esprit Saint dès le sein de sa mère ; il ramènera plusieurs des fils d’Israël au Seigneur, leur Dieu ; il marchera devant Dieu avec l’esprit et la puissance d’Élie, pour ramener les coeurs des pères vers les enfants, et les rebelles à la sagesse des justes, afin de préparer au Seigneur un peuple bien disposé.(...) Le huitième jour, ils vinrent pour circoncire l’enfant, et ils l’appelaient Zacharie, du nom de son père. Mais sa mère prit la parole, et dit : Non, il sera appelé Jean. (Luc 1.13-60)

Jean mena une vie d’ascèse « caché dans le désert », se nourrissant frugalement de « sauterelles et de miel sauvage » (Matthieu III:4), et pratiquant le jeûne. La description que fait l’archange de la vie de Jean est celle d’un nazir, comme attesté dans Luc 1:13-15. En l’an 27, il s’installe sur les bords du Jourdain, où il commence à pratiquer le « baptême de repentir pour la rémission des péchés » par immersion dans l’eau et prophétisé par Isaïe. Il réunit autour de lui de nombreux disciples, leur annonçant la venue du Messie : « Moi, je vous baptise avec de l’eau, pour vous amener à la repentance, mais vient celui plus fort que moi, et je ne suis pas digne de porter ses sandales. Lui vous baptisera dans l’Esprit Saint et le feu » (Matthieu III:11).Selon Matthieu (III:13-17), Jésus vint voir Jean pour être lui aussi baptisé. Jean lui dit « C’est moi qui ai besoin d’être baptisé par toi », et Jésus lui répondit : « Laisse faire maintenant, car il est convenable que nous accomplissions ainsi tout ce qui est juste ».

Jean baptise donc Jésus et au sortir de l’eau tous virent l’Esprit Saint « descendre comme une colombe et venir sur lui », et une voix venue des cieux dit : « Celui-ci est mon Fils bien-aimé, en qui j’ai mis toute mon affection ».
Jean Baptiste demanda alors à ses disciples de suivre Jésus.

La mort de Jean le Baptiste
Quelque temps après, en l’an 28, la colère d’Hérode Antipas, tétrarque de Galilée et de Pérée, s’abattit sur Jean-Baptiste, lequel lui reprochait son mariage avec la femme (Hérodiade) de son demi-frère Hérode Philippe. Selon Marc (VI:14-29), Hérode, excédé, fait arrêter Jean et « le fait lier en prison ». La femme Hérodiade voulait faire tuer Jean mais Hérode Antipas le protégeait, car il le « connaissait pour un homme juste et saint » et « l’écoutait avec plaisir ».

Cependant lors de la fête donnée pour son anniversaire, Salomé, la fille d’Hérodiade, dansa tant que le gouverneur et tous ses convives furent subjugués, et il lui dit : « Demande-moi ce que tu voudras... ce que tu me demanderas, je te le donnerai, fût-ce la moitié de mon royaume ». Salomé demanda pour sa mère la tête de Jean-Baptiste présentée sur un plateau. Hérode fort attristé, envoya cependant un garde décapiter Jean dans sa prison, placer sa tête sur un plateau et la présenter à Salomé, qui l’offrit à sa mère Hérodiade.

Cette tête serait celle arrivée miraculeusement et conservée à Saint-Jean-d’Angély, dans la province française de la Saintonge, aujourd’hui en Charente-Maritime. Une relique rapportée en 1206 de la 4e croisade est présentée à la Cathédrale Notre-Dame d’Amiens comme le crâne de saint Jean-Baptiste, que la Grande mosquée des Omeyyades à Damas prétend également abriter.

L’Église fête sa nativité, aussi bien en Orient qu’en Occident le 24 juin, au moment du solstice d’été. Parmi les nombreux rites qui sont associés à cette fête, certains semblent venir directement des anciennes grandes fêtes celtes du solstice d’été, lorsque cette nuit était réputée surnaturelle, et les feux cérémoniels. La pratique des feux de la Saint-Jean reste très vivace dans de nombreuses villes et villages du monde occidental.

Sa mort est célébrée le 29 août aussi bien en Orient qu’en Occident : c’est sa Décollation (ou décapitation). On fête aussi plusieurs anniversaires de l’invention (la découverte) de son chef (son crâne). La fête de la Nativité de Saint-Jean-Baptiste est aussi la fête nationale des Canadiens-français depuis 1834 lors de la création de la Société Saint-Jean-Baptiste. Jean le Baptiste a été décrété patron des Canadiens-français en 1908 par le pape Pie X. En 1977, la fête de la Saint-Jean devint la fête nationale du Québec, incluant les Québécois de toutes origines. La fête de la Saint-Jean-Baptiste est aussi une fête maçonnique importante à travers le monde.

Saint Patron des :

  • Couteliers
  • Rémouleurs
  • Tonneliers

Réagir à cet articleRéagir à cet article

Votre réaction

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.