Diocèse d’Aire-et-Dax
http://landes.catholique.fr/Rites-et-symboles-de-la-Messe

Rites et symboles de la Messe

  • Télécharger l'article au format PDF Imprimer cet article
  • 10 février 2010
  • réagir

Rites et Symboles de la Messe

Regardons maintenant, à travers les rites et les symboles de la messe, comment s’articule la célébration eucharistique.
Cet approfondissement nous aidera à mieux saisir les enjeux de chaque moment de la messe et à dégager quelques idées pour un plus beau déploiement de la liturgie.

- 1) Les Rites d’Ouverture

  • Le chant d’entrée
    Il permet à une assemblée de s’unir. Il vise aussi à introduire au sens de la célébration.
  • La procession d’entrée
    Elle exprime que nous nous mettons en route à la suite du Seigneur, pour le rencontrer.
  • Le prêtre embrasse l’autel
    L’autel, c’est le Christ. Voilà pourquoi, au début de la célébration, il ne faudrait jamais rien sur l’autel : ni cierges, fleurs, croix, livre, calice, patène, burettes…
  • La salutation liturgique
    Un beau signe de la croix, fait lentement par le prêtre et toute l’assemblée, exprime bien que l’on est rassemblés au nom de la Trinité.
    La salutation faite à l’assemblée prend la forme d’un dialogue : elle lui manifeste la présence du Seigneur ; elle lui manifeste aussi, par sa réponse, le mystère de l’Église.
    Le mot d’accueil permet d’introduire la messe du jour. Ce n’est pas le moment d’introduire les textes de la Parole de Dieu !
  • La préparation pénitentielle
    La préparation pénitentielle est un acte de reconnaissance de l’amour de Dieu : "Prends pitié" signifie "Prends-nous dans ton amour". Elle est une préparation spirituelle qui nous situe dans la disposition de celui qui, avec toute sa faiblesse, se tourne vers le Père tout amour, par le Christ. Voilà pourquoi il est souhaitable de se tourner vers la croix de procession ou vers l’autel, à ce moment-là (y compris le prêtre).
  • Le Gloire à Dieu
    C’est une hymne très ancienne qui exprime la louange des assemblées chrétiennes envers Dieu : Père, Fils, Esprit.
  • La prière d’ouverture
    Chantée, prononcée au nom de tous par le prêtre, cette prière s’adresse à Dieu. L’assemblée répond "Amen", c’est-à-dire, "d’accord".

- 2) La liturgie de la Parole
La liturgie de la Parole est organisée selon un temps d’écoute (lectures, homélie) et un temps de réponse (Psaume, profession de foi, prière universelle).

  • 1° lecture
    Extraits de l’Ancien Testament, sauf au temps pascal
  • Psaume
    C’est la réponse de l’assemblée. Il a pour fonction de nous faire méditer la lecture que nous venons d’entendre. Il doit être normalement chanté.
  • 2° lecture
    Extraits du Nouveau Testament.
  • Alléluia
    C’est une acclamation de l’assemblée : "Louez Dieu !".
    Le chant de l’Alléluia n’est pas repris après l’Évangile. La phrase "Acclamons la Parole de Dieu" n’a pas pour but d’acclamer une page du lectionnaire, mais bien le Christ lui-même, Verbe de Dieu, Parole de Dieu, qui vient de faire l’annonce de sa Bonne Nouvelle, à l’assemblée. On acclame donc "le Christ Parole" et non "cette parole". C’est pourquoi l’assemblée répond : "Louange à Toi, Seigneur Jésus !"
  • Homélie Prononcée par le prêtre ou le diacre, elle explique l’essentiel du message, pour nous, aujourd’hui.
  • Profession de Foi C’est la réponse de l’assemblée à la Parole de Dieu écoutée dans les lectures et par l’homélie. En proclamant le symbole de la foi (Credo), chacun unit sa foi à celle de toute l’Église.
  • La Prière Universelle Écouter Dieu, professer la foi de l’Église, nous conduit à regarder les autres ! Aussi, cette prière n’est pas pour l’assemblée : l’assemblée prie Dieu pour l’Église, pour les dirigeants des affaires publiques, pour ceux qui souffrent, pour la communauté locale.
    Cette prière universelle devrait se faire tous tournés vers l’autel ou vers la croix.

- Quelques points d’attention

  • Veiller à mettre en valeur le lieu de la Parole (l’ambon) : voile, fleurs, cierges On n’y fait pas chanter ; on n’y fait pas les annonces.
  • Veiller à ce que la Parole de Dieu soit proclamée dans un beau lectionnaire et non pas sur une photocopie…
  • L’assemblée veillera à écouter les lectures (c’est Dieu qui nous parle !) et non pas à lire sur sa feuille…

Réagir à cet articleRéagir à cet article

Votre réaction

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.