Diocèse d’Aire-et-Dax
http://landes.catholique.fr/Quand-je-crie-vers-toi-Seigneur
        « Quand je crie vers toi, Seigneur… » Que nous apprend la prière des psaumes (...)

« Quand je crie vers toi, Seigneur… » Que nous apprend la prière des psaumes ?

  • Télécharger l'article au format PDF Imprimer cet article
  • 23 février 2013
  • réagir

Lire et prier les psaumes, c’est sur ce thème qu’une trentaine de personnes ont réfléchi à l’abbaye de Maylis le 7 février dans le cadre de la journée de récollection proposée par la Pastorale de la santé.


Lire et prier les psaumes ne sont pas choses toujours faciles, surtout quand nos sentiments se trouvent être à l’opposé de ceux que nous rencontrons. Et s’y référer au cours d’une rencontre avec une personne qui souffre n’est pas plus aisé. Si les psaumes parlent de ceux qui s’y expriment, ils témoignent également de leur expérience avec Dieu comme de leur compréhension.
Le matin, après que le P. Olivier Dobersecq ait rappelé la conception de la maladie tant dans le Premier Testament que dans le Nouveau Testament, madame Françoise Rougier a fait entrer ses auditeurs dans l’actualité des psaumes qui ne se limite pas au temps du roi David mais court jusqu’à aujourd’hui et demain à partir de la définition du Petit Larousse : « Chant liturgique de la religion d’Israël passé dans le culte chrétien et constitué d’une suite variable de versets. » Ils ont terminé chacun en méditant un psaume : 22 (21) et 23 (22).

Après le déjeuner, les participants ont partagé sur un psaume puis en ont écrit un à partir de notre aujourd’hui.

Cette écriture a nourri le cœur de la prière de la fin de journée et montré que l’on pouvait prier avec une personne souffrante visitée pas seulement avec des prières rituelles ou d’autres mais également avec celles qui habitent le fond de nos cœurs comme l’ont fait les psalmistes il y a trois mille ans. Une journée qui a rempli de joie les participants et les deux intervenants.

« La prière des psaumes est un vin fort, et il serait bien dommage d’échapper, par distraction, à cette surprise. » (Paul Beauchamp)

Concile Vatican II : message aux pauvres, aux malades, à tous ceux qui souffrent

Réagir à cet articleRéagir à cet article

Votre réaction

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.