Diocèse d’Aire-et-Dax
http://landes.catholique.fr/Preparer-une-celebration
        Préparer une célébration liturgique

Préparer une célébration liturgique

  • Télécharger l'article au format PDF Imprimer cet article
  • 10 février 2010
  • réagir
  • 1 vote

PREPARER UNE CELEBRATION LITURGIQUE

Une célébration ne s’improvise jamais !
De nombreux éléments sont à prendre en compte pour cette préparation.
Voici quelques points de repère pour nous aider dans notre travail.
Ces points d’attention sont tout aussi valables pour la préparation d’une messe
que pour la préparation d’une célébration dans le cadre de la catéchèse.

- 1) Une célébration, comporte toujours 4 temps :

  • L’accueil
  • La Parole de Dieu
  • La Communion
  • L’envoi

- 2) Avant de préparer une célébration, il faut toujours se poser ces quatre questions :

  • Qui va participer ?
  • Dans quel lieu ?
  • Qu’est ce que l’on veut célébrer ? Quel est le sens de notre célébration ?
  • Quels sont les textes de la Parole de Dieu ?

- 3) Pour une préparation de chaque membre de l’équipe de préparation :
La rencontre de préparation sera d’autant plus efficace que chacun y viendra en ayant déjà un certain nombre d’idées.

  • Être attentif à ce que vivent les hommes Qu’auront dans la tête et dans le cœur ceux qui vont se rassembler pour cette célébration ?
  • Avoir pris possession des lectures bibliques
  • Remplir son « sac à provisions » : La réunion sera toujours trop brève : mieux vaut la consacrer à confronter suggestions et idées, qu’à se creuser l’imagination ou rechercher fébrilement dans des revues.

- 4) Les étapes de la réunion de préparation d’une célébration :-*Se mettre ensemble à l’écoute de la Parole de Dieu.

  • Partager la Bonne Nouvelle du Dieu de Jésus-Christ : Mettre en commun ce que chacun a engrangé durant les jours précédents, ou a « entendu » dans l’écoute commune. Dégager ce qui nous paraît important : conviction, appel, question, c’est-à-dire ce sur quoi on va centrer la célébration.
  • Laisser libre cours à l’imagination : Célébrer, ce n’est pas enseigner et apprendre ; c’est vivre un dialogue et un échange avec le Seigneur : seul un fonctionnement de type « symbolique » peut le faire pressentir.
    Il sera donc nécessaire de s’interroger sur l’environnement, les objets, les gestes, les déplacements, les « fonctionnements » susceptibles de « dire » ce qui est au-delà de nos mots humains. Les chants eux-mêmes sont à envisager dans cette perspective.
  • Faire des choix… douloureux :
    On a accumulé des matériaux : il faut effectuer un tri, résolument, parfois avec regret. La simplicité seule est vraie richesse.
  • Préciser les aménagements, les chants, les interventions nécessaires :
    On a choisi de privilégier tel ou tel aspect, telle ou telle expression. Il s’agit d’en voir la réalisation dans le détail. On ne sera jamais trop précis.
  • Répartir les rôles et les tâches :
    Qui fera quoi avant, pendant, après la célébration ?

- 5) Pour une mise en œuvre de la préparation de la célébration :

  • L’accueil : que va-t-on dire qui aide à entrer dans la célébration, qui oriente ?
  • La préparation pénitentielle : Attention de ne pas en faire une litanie de reproches !
  • La Parole de Dieu : Ces lectures demandent-elles une phrase d’introduction pour situer ou pour souligner ?
  • La Prière Universelle : Quelle prière pour le monde ? pour l’Église ? pour telle catégorie ? sans oublier les événements marquants de l’actualité générale ou locale…
  • Pas seulement des paroles ! Comment l’espace va-t-il signifier cela ? La disposition, les fleurs, l’éclairage, un affichage, un poème…
  • Y a-t-il d’autres moments de la messe à mettre en valeur : le Notre Père, la Paix, la communion, l’envoi… ?
  • Les chants : On peut sûrement faire des suggestions.

- 6) A l’heure de la célébration :

  • Être prêt
    Ceux qui auront un rôle à jouer l’auront soigneusement intériorisé et répété (lecteurs…), ou prévu matériellement : c’est le seul moyen d’être détendus !
  • Être attentif
    Être attentif pour régler la hauteur d’un micro, pour s’assurer que tout le monde entend bien, et que chacun a sa feuille de chants, pour vérifier que les vases sont bien placés, …
  • Être en état de prière

- 7) Après la célébration :
Il est important de prendre du recul sur ce que l’on fait… D’où la nécessité de se réunir de temps en temps pour uniquement faire le bilan de ce que l’on a proposé.

Réagir à cet articleRéagir à cet article

Votre réaction

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.