Diocèse d’Aire-et-Dax
http://landes.catholique.fr/Mahamoudou-Dicko-venu-du-Mali
          Mahamoudou Dicko venu du Mali était à Castets le 16 mars

Mahamoudou Dicko venu du Mali était à Castets le 16 mars

  • Télécharger l'article au format PDF Imprimer cet article
  • 17 mars 2015
  • réagir
  • 1 vote

Nous sommes allés à la rencontre du frère venu d’ailleurs à la salle du Barrat


Une soixantaine de personnes avait répondu présent à l’invitation de l’Equipe d’Animation Pastorale Paroissiale de Saint Paul du Marensin qui proposait une soirée de réflexion sur les Migrations Internationales.

Dans un premier temps chacun était invité à faire le point sur le regard porté sur les migrants pour se préparer à écouter le témoignage de Monsieur Mahamoudou Dicko venu du Mali.

Madame Solange Barthélémy du CCFD-Terre Solidaire, présentait Monsieur Dicko et son association « Direy Ben » avec laquelle CCFD-Terre solidaire a scellé un partenariat financier, très vite confrontée aux graves difficultés dues à la Guerre. Mais depuis l’an dernier les activités de « Direy Ben » reprennent et le CCFD-Terre solidaire souhaite la soutenir avec détermination et souligner sa créativité, son expertise, mais surtout son courage.

Devant un auditoire captivé, Mahamoudou Dicko présentait l’historique de son association et les raisons de sa création. Dans le nord Mali les migrants, refoulés par les pays du Maghreb, errent dans le désert sans ressources et sont voués à la mort. Parmi eux beaucoup de jeunes sans expérience mais aussi des femmes et des enfants. Il exposait également les valeurs qui animent son association :
• accueillir l’étranger quel qu’il soit car il est une richesse pour celui qui l’accueille,
• défendre les droits des migrants, leur apprendre qu’ils en ont,
• respecter leur choix (de rester, de retourner chez eux, de repartir) mais en informant largement sur la réalité du mirage européen, les difficultés géographiques du voyage et le danger représenté par les passeurs
• appuyer la capacité entrepreneuriale des migrants, car créer son activité économique même de petite taille c’est apporter de la richesse, c’est participer au développement du pays. C’est ainsi que « Direy Ben » a créé notamment des activités de maraichage et d’artisanat pour aider les migrants en perte de repaires pour refaire leur vie.

Le problème des migrants était replacé dans le contexte de l’Afrique avec les particularités des accords internationaux des pays touchés par le phénomène. Mais étaient également abordés le coté culturel et les blocages des jeunes pour rentrer au pays car les familles se sont sacrifiées financièrement pour les faire partir et misaient sur leur aide en cas de réussite.

L’auditoire apprenait aussi que dans son organisation « Direy Ben » a des atouts forts :
• sa qualité de relations avec les autorités locales, car il y a un vrai respect partagé entre eux et les services territoriaux qui aide l’ensemble des projets des autres associations locales.
• son vécu par ses membres de la migration en Afrique de l’Ouest et en Afrique Centrale, et qui mieux que d’anciens migrants peuvent parler à des migrants.
• Son implication dans le réseau associatif qui œuvre dans plusieurs pays.

Il était ensuite proposé de réfléchir en petits groupes aux questions que suscitaient ce témoignage et comment il touche nos pratiques, nos préjugés et notre regard sur les migrants.

Avec beaucoup de gentillesse Monsieur Dicko a répondu aux questions

En conclusion le CCFD et le SC présentaient brièvement leurs actions en faveur des migrants

Avant de se quitter l’abbé Napias animait une prière accompagnée de textes et de chants qui rappelaient que nos valeurs chrétiennes nous invitent à l’amour du prochain, à vivre la fraternité sans exclusive de race et de religion.

Réagir à cet articleRéagir à cet article

Votre réaction

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Paroisse Saint-Paul-du-Marensin
Curé : Bernard Favorin
206, chemin du Barrat
40260 Castets
Tél./Fax : 09 67 53 40 15
Paul Duvignac - Saint-Paul-du-Marensin
Plan d’accès