Diocèse d’Aire-et-Dax
http://landes.catholique.fr/Lit-et-Mixe

Lit et Mixe

  • Télécharger l'article au format PDF Imprimer cet article
  • 15 décembre 2011
  • réagir

RELAIS DE LIT ET MIXE

Le village (1452 habitants) :

Si le nom du village de Lit-et-Mixe paraît surprenant, c’est qu’il résulte de l’union de deux communes distinctes et voisines. D’évidentes raisons économiques et sociales ont poussé ce rapprochement et ont permis au centre bourg du village de Lit de devenir tout naturellement le cœur de vie, rythmé par le phénomène des saisons.

En effet, sa position privilégiée l’a progressivement tourné vers un tourisme balnéaire de fait. C’est pourquoi, la saison estivale a transformé les comportements qui ont dû, indubitablement, s’adapter à l’afflux des touristes devenus de plus en plus nombreux.

Cela n’a pas toujours été simple de s’organiser et faire face aux exigences d’une surpopulation estivale durant les deux mois d’été. Mais, au fil des ans, l’évolution s’est opérée et chacun a su tirer parti des avantages. Ainsi, les nombreuses associations du village organisent, par le biais de l’Office de Tourisme, diverses manifestations pour le plus grand plaisir des estivants. Mais c’est aussi une manne pour une petite commune plutôt rurale et plutôt orientée vers l’exploitation forestière.

Le tourisme a permis de développer une autre activité économique, de créer des emplois, mais aussi de s’ouvrir vers les autres en modifiant les mentalités. Certes, le paysage se transforme quelque peu, conséquence d’une urbanisation adaptée aux besoins (commerces, lotissements, campings, résidences de vacances…) mais sans pour autant être dévisagé ou ravagé. Le front de mer est protégé par la "loi littorale" ainsi que par une volonté farouche de préserver un caractère authentique et traditionnel à une richesse incomparable constituée de 11 km de sable fin et de 11.295 hectares de forêt.

L’église de Lit :

L’église Notre Dame du Port de Lit date certainement du XIVe siècle. Elle conserve quelques éléments gothiques et des traces de son statut d’édifice fortifié, lieu de refuge dans les périodes troublées. Bordé par des marais au sud et à l’ouest, son système défensif était complété d’une enceinte démantelée aux alentours de 1860. Agrandie et restaurée de 1876 à 1896, son clocher est alors exhaussé d’un étage abritant les cloches, don de la famille Crouzet. En 1904, la construction d’une flèche donne à l’église la silhouette que nous lui connaissons maintenant. À noter à Lit des objets classés ou inscrits dont une Pieta en pierre, des panneaux de tribune du XVe siècle, un Christ en croix du XVIe siècle et deux toiles de Roganeau.

L’église St Vincent de Mixe  :

L’église de Mixe fut érigée au cours du 17e siècle, à 2.520 mètres au sud-sud-est de l’ancienne église envahie par les sables. Son patronyme témoigne de la présence de la vigne aux alentours. Le bâtiment se compose d’un clocher porche, d’une nef à l’origine lambrissée et d’un chevet à hémicycle. Pauvre d’ornementation, il a adopté la forme classique des petites églises de village comme celle de Vielle. En 1861, des fenêtres plus larges ont remplacé les petites ouvertures. Une sacristie a été adossée à la nef côté sud.

Un pin sylvestre tente désespérément de pousser sur son clocher à qui il offre une curiosité inattendue.

Réagir à cet articleRéagir à cet article

Votre réaction

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.