Diocèse d’Aire-et-Dax
http://landes.catholique.fr/Les-boutiques-solidaires-du-Secours-Catholique-2526
        Les boutiques solidaires du Secours Catholique

Les boutiques solidaires du Secours Catholique

  • Télécharger l'article au format PDF Imprimer cet article
  • 5 juin 2012
  • réagir

La délégation des Landes compte aujourd’hui onze boutiques : Tartas,
Mimizan et Saint-Sever (petites dernières ouvertes en 2011), Hagetmau, Labouheyre, Amou, Biscarrosse, Montfort-en-Chalosse, Pontonx-sur-l’Adour, Peyrehorade et Parentis-en-Born (la première, inaugurée en avril 2007).


Naissance des boutiques solidaires

Elles sont apparues sous l’impulsion du délégué départemental Benoît
Gizard, lui-même inspiré de l’expérience de la délégation du Béarn.
“L’idée des boutiques solidaires a vu le jour lors du rassemblement annuel du Secours Catholique à Lourdes en 2005. Nous étions là pour promulguer les orientations de l’année et les départements de l’Aude et de la Somme s’étaient déjà lancés dans l’aventure. Nous avons organisé un voyage d’étude à Carcassonne avec des bénévoles. Et c’est comme ça que la première boutique solidaire est née à Lembeye, puis à Oloron ensuite à Pau, en plein centre-ville. Il y a eu convergence d’idées, d’infos et de bonnes volontés” (Fabienne Soteras, animatrice à Pau).

Objectifs 2006-2011 retenus par la délégation des Landes

  • Repérer les pauvretés et mener une analyse sociale ;
  • Entreprendre de nouvelles formes d’action ;
  • Contribuer à la reconstruction du lien social ;
  • Développer la prise de parole ;
  • Renforcer l’accompagnement des bénévoles ;
  • Proposer des temps de prière et de partage.

Qu’est-ce qu’une boutique solidaire ?
“La boutique solidaire crée des occasions pour sortir de chez soi, partager avec d’autres, échanger des savoir-faire. Et si l’on veut, on peut y boire un café et rencontrer d’autres personnes.
Quand nous ouvrons une boutique solidaire, le vestiaire fait place à un magasin où l’on peut acheter, comme tout le monde, et pour une somme très modique ce dont on a besoin” (une bénévole).

Pour réaliser une boutique solidaire, il faut :
des bénévoles bienveillants, un projet commun mené durant un
an minimum, une vitrine sur une rue passagère, de beaux rayonnages avec des vêtements propres, une cabine d’essayage mais surtout un petit salon avec une cafetière ou de quoi faire un thé, car le principal est d’accueillir avec soin les personnes qui passent la porte de la boutique. Il s’opère alors une rencontre, quelques bouts de vie partagés, parfois le début d’une relation plus longue, c’est la force des boutiques : apprendre à se parler, à écouter l’autre, comprendre ses besoins. S’opère lentement en soi une conversion.

Les vertus d’une boutique solidaire
Comme une machine à remonter le temps, elle n’en finit pas d’ouvrir des pistes, de créer de belles surprises :

  • la charité prend un autre visage : accepter d’écouter et de recevoir, vivre une réciprocité dans l’échange ;
  • elle donne de l’importance à l’autre, lui accorde toute sa dignité quelle que soit sa situation ; la personne reprend confiance et se sent exister aux yeux des autres ;
  • elle permet de donner du temps mais aussi de prendre du temps ensemble pour relire les actions et s’améliorer ;
  • elle ose la rencontre gratuite et marche au pas de la personne ;
  • elle associe les personnes aux actions menées, la boutique joue un rôle d’intégration ;
  • ouverte à tous, elle est un lieu de mixité sociale.

La boutique n’est pas une fin
Elle ouvre la voie vers de nouveaux modes d’accompagnement. Les
équipes de bénévoles inventent la charité de demain.
Valérie Moïse

Réagir à cet articleRéagir à cet article

Votre réaction

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.