Diocèse d’Aire-et-Dax
http://landes.catholique.fr/L-eglise-de-notre-relais
        L’église de notre relais

L’église de notre relais

  • Télécharger l'article au format PDF Imprimer cet article
  • 19 mars 2014
  • réagir

L’église « Saint Jean Baptiste » est signalée au milieu du XII ième siècle et enregistrée à la Cathédrale de Dax sous le vocable : « Sanctus Johannes de Mizon »
Le premier édifice roman, dont rien de subsiste, a été construit au « Moult » devenu plus tard « Capdeville » et « Capran ».
Dans les fossés, furent découverts, des tombes et des ossements.


En 1773, l’église fut reconstruite sur le site actuel au milieu de 12 maisons basses avec une nef gauche et un clocher bas.
Plus tard, elle fut agrandie par une deuxième nef (côté droit) car devenue trop petite.

En 1992, le maire de l’époque et son conseil décident de nombreux travaux dont la restauration intérieure de toutes les peintures.
L’ancien maître-autel n’ayant plus de fonction, il fut décidé de récupérer toutes les pièces pour construire l’autel actuel et améliorer la solidité des autels latéraux.
La chaire en bois datant de l’ancienne église et portant les stigmates de la Révolution (les sculptures ont été abîmées à coup de hache), était en très mauvais état et décision fut prise de la démolir.
Cette très importante phase de travaux s’est effectuée en concertation avec le curé et son conseil et le maire et son conseil. La Mairie a pris la quasi-totalité des travaux à sa charge.

En 1995, renouvellement de tous les bancs de l’église (un don inattendu de 10 bancs)
En 1997, une cuve servant autrefois aux baptêmes retrouvée ensevelie, fut remise en état.
Elle a trouvé sa place dans le fond de la nef droite dédiée aux baptêmes.

Notre église, située sur un « tuc » est aujourd’hui au centre d’un bourg peuplé de très nombreuses maisons, de l’école, la mairie, la salle de sports et le vaste airial ombragé qui la borde.

Le cimetière communal se situe juste derrière l’église et c’est à pied, que l’assemblée réunie dans l’église se rend auprès de la tombe du défunt.

Réagir à cet articleRéagir à cet article

Votre réaction

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.