Diocèse d’Aire-et-Dax
http://landes.catholique.fr/L-amenagement-de-l-espace
          L’aménagement de l’espace liturgique

L’aménagement de l’espace liturgique

  • Télécharger l'article au format PDF Imprimer cet article
  • 10 février 2010
  • réagir

L’aménagement de l’espace liturgique

Normalement, il y a trois lieux distincts, d’égale dignité. Ils sont tous les trois à la même « hauteur » (estrades identiques) :

- 1) Le lieu de la Présidence
Dans le chœur d’une église, ce lieu est visualisé par le siège du président. Il n’est pas seulement le lieu où le prêtre s’assoit. Il est le lieu où il ouvre et conclut la célébration, et préside la liturgie de la Parole (écoute des lectures, confession de foi, prière des fidèles…). Ce lieu doit donc avoir, si c’est nécessaire, son propre micro.

- 2) Le lieu de la Parole
L’ambon, c’est le lieu d’où est proclamée la Parole de Dieu, mais d’où l’on peut aussi dire l’homélie et la prière universelle et seulement cela. C’est dire que l’on n’y fait pas l’animation des chants, ni les annonces, encore moins les discours lors de funérailles, mariages ou autres occasions…

- 3) Le lieu de l’Eucharistie : l’autel
L’autel est à la fois lieu où est sacramentellement rendu présent le sacrifice de la croix, et table du repas du Seigneur, enfin rappel du tombeau du Christ.

Le prêtre ne doit donc s’y tenir que de la présentation des dons à la distribution de la communion. On n’y dépose que ce qui servira à l’eucharistie, et seulement à partir de l’apport par les fidèles du pain et du vin (utiliser la crédence). Les cierges peuvent être sur l’autel ou, mieux, autour de lui, si le lieu le permet.

Et le lieu de l’Animation ?
Ce lieu sera ou non matérialisé par la présence d’un micro ou d’un pupitre. En effet, l’animateur est au service de l’assemblée… Il n’en est pas le centre ! Aussi, selon les assemblées, il ne lui est pas toujours nécessaire d’utiliser un micro et un pupitre. Il suffit que l’animateur des chants tienne sa partition d’une main tout en faisant un geste de l’autre. L’animateur qui accueille, qui présente les textes, qui lit les monitions, utilisera un micro qui peut aussi être utilisé pour la Prière universelle (le lecteur de cette prière se tourne vers l’assemblée si le texte s’adresse à elle, vers l’autel, si la prière s’adresse à Dieu.

Et les fleurs ?
Jésus parle à ses disciples en paraboles, il invoque ce qui les touche en utilisant des symboles, les disciples comprennent petit à petit la valeur de ces symboles. Ainsi le visible rend accessible l’invisible. C’est le rôle du bouquet liturgique ; qui n’est plus seulement un élément décoratif mais devient porteur de sens, au service de la rencontre de Dieu avec l’homme. Notre référence essentielle est donc la Parole de Dieu. Si l’on prend le temps de méditer la Parole, de considérer l’événement célébré, le bouquet sera plus en harmonie avec la liturgie « Le lieu de célébration est un lieu qui manifeste l’Alliance, les bouquets de fleurs peuvent souligner cette Alliance et cette rencontre. C’est même, sans doute, leur première fonction. » Philippe Barras
Être au service de la liturgie, c’est se laisser imprégner de la Parole mais c’est aussi tenir compte de l’année liturgique, des couleurs et du sens du temps liturgique. Cela peut-être de mettre en valeur un ou plusieurs éléments de l’espace liturgique, autel, ambon, croix, lieu d’accueil. Mais, attention à ne pas masquer ce que l’on veut mettre en relief !
Le bouquet doit être beau, rester simple, être signifiant, visible, lisible, porteur de la prière de l’assemblée, nous inviter à la louange et à l’action de grâce. Il n’est pas nécessaire de tout fleurir, d’autant que des fleurs à l’entrée extérieure ou intérieure de l’église peuvent donner déjà une note festive, et indiquent un accueil préparé avec soin.

« La simplicité en art floral liturgique, c’est l’art de disparaître pour qu’apparaisse le Transfiguré, c’est l’art d’ouvrir dans le visible une fenêtre sur l’invisible, c’est au cœur de la louange, l’art du silence, comme une semence d’éternité ». Frère Didier

Réagir à cet articleRéagir à cet article

Votre réaction

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.