Diocèse d’Aire-et-Dax
http://landes.catholique.fr/Homelie-du-16-Juin-2017

Homélie du 16 Juin 2017

  • Télécharger l'article au format PDF Imprimer cet article
  • 26 juin 2017
  • réagir

Dans l’évangile de St Jean, il y a des "discours" de Jésus qui nous paraissent confus, répétitifs, longs...comme ce discours sur "le pain de vie" où Jésus répète les mêmes mots, les mêmes expressions, les mêmes phrases.
Mais ce n’est pas un hasard. C’est la manière de l’évangéliste de nous dire : attention, là, c’est important ; là, Jésus nous a livré son cœur, sa façon d’être et de penser. Et s’il se répète, c’est pour nous transmettre quelque chose d’important, d’essentiel. Un peu comme un maître d’école qui sait très bien qu’il doit sans cesse redire, répéter ce qu’il croit être vraiment important pour les enfants dont il a la charge. Alors, n’ayons pas peur de lire et relire ces passages que nous venons d’entendre. C’est Jésus qui se dit et se donne, qui livre l’essentiel de lui-même…..

Donner, se donner, donner sa vie, c’est bien, à travers l’image du pain, l’essentiel des paroles de Jésus : "Le pain que je donnerai, c’est ma vie, donnée pour que le monde ait la vie".

Essayons de comprendre ce que cela veut dire .
Pour beaucoup, cela peut évoquer l’image de celles et ceux qui risquent leur vie pour en sauver d’autres. Les Médecins sans Frontière, les soldats du feu, ou même les soldats tout court en mission de paix ou en mission humanitaire…..
Donner sa vie, c’est aussi le quotidien des parents, c’est le médecin de village qu’on peut déranger à toute heure du jour ou de la nuit... tout ce temps passé, donné pour la vie des autres.
Et cette vision de celui (ou celle) qui donne sa vie resterait idéale, idyllique si... cette image n’avait pas été troublée par ce que j’appellerais "la logique du 11 Septembre".
11 Septembre 2001. Des avions sont projetés, sur des tours de New York Trade Center, un autre sur le Pentagone et un autre encore s’écrase au sol. Dans chacun de ces cas, ce sont des hommes qui ont délibérément choisi de sacrifier leur vie, de donner leur vie, au nom de leur cause…. Et nous savons bien, que les attentats suicides sont toujours d’actualité. Ce sont des hommes, parfois des femmes, qui donnent leur vie au nom de leur cause, et surtout, et c’est cela qui nous laisse songeurs, au nom de Dieu : "Allah Akbar !", "Dieu est Grand !"…..
Nous ne disons pas autre chose : Dieu est grand. Il mérite que nous lui donnions notre vie….. Mais regardez,
dans la longue liste des saints que nous honorons tout au long de l’année, il y a tous les martyrs, tous ces hommes et ces femmes qui ont donné leur vie pour Dieu, au nom de Dieu.
Et Jésus, Jésus lui-même n’a-t-il pas, lui aussi, donné sa vie ?
Alors... Jésus-Christ, martyrs de l’Église, et kamikazes d’une certaine forme d’Islam... est-ce le même combat ? Est – ce la même chose ? Tous ont donné leur vie au nom de Dieu, ou de l’idée qu’ils se font de Dieu. Pas étonnant, et c’est une accusation grave qui revient souvent aujourd’hui, que certains rejettent toutes les religions, parce que "on meurt et on tue au nom de Dieu" !!!
Mes amis, donner sa vie... ça ne signifie pas toujours la même chose. Je voudrais souligner deux aspects.

D’abord, ni le Christ, ni aucun des martyrs chrétiens qui nous sont donnés en exemple, ne sont allés chercher la mort…… Le Christ a annoncé la venue du Royaume de Dieu, les martyrs ont refusé de renier leur foi. Et c’est pour ça qu’ils sont morts. Ils ne se sont pas tués, mais on les a tués…. C’est pour cela qu’ils sont morts de la main des autres, jamais de leur propre initiative. Et ça change tout. En d’autres termes, pas de kamikazes chez les chrétiens : ça n’existe pas.

Ensuite, pour nous chrétiens, et fondamentalement pour toutes les religions du monde,
donner sa vie, ce n’est pas donner la mort, mais bien donner la vie.
Et en plus, pour nous chrétiens – et c’est le cœur même de notre foi – donner sa vie, c’est donner la vie et, en retour, recevoir la vie. En abondance, en surabondance.

Donner sa vie, c’est donner la vie et, par là même, vivre la résurrection.
C’est le chemin du Christ, qui, par amour, a accepté de donner sa vie, et qui, ressuscité, nous ouvre le chemin de la vie.

Dans le fond, donner sa vie, c’est vivre et faire vivre. Comme le pain qui nous fait vivre.... Comme ce Pain que nous allons recevoir, tout à l’heure ! N’est-ce pas un bel idéal ?...

Je me prépare, comme vous également, dans le silence, à recevoir le Pain de Vie.

Réagir à cet articleRéagir à cet article

Votre réaction

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.