Diocèse d’Aire-et-Dax
http://landes.catholique.fr/Historique-de-la-chapelle-Notre
        Historique de la chapelle Notre-Dame du rugby

Historique de la chapelle Notre-Dame du rugby

  • Télécharger l'article au format PDF Imprimer cet article
  • 13 septembre 2007
  • réagir

Dans l’esprit d’un prêtre amateur de rugby, naquit l’idée d’une chapelle dédiée à Notre-Dame du Rugby

JPEG - 16.5 ko
pierre hommage

C’est en 1964 que le pays landais fut endeuillé par la mort de trois joueurs de rugby de Dax dans un tragique accident de voiture.
Il s’agissait de Jean Othats, Émile Carrère et Raymond Albaladéjo.

L’abbé Michel Devert qui s’était beaucoup occupé de jeunes et forcément de rugby, avait très bien connu certains d’entre eux qui avaient fréquenté son patronage à Dax.
A cette époque, des sportifs de l’équipe de Manchester inaugurèrent un vitrail dans une chapelle anglaise à la mémoire de sept membres de leur club morts dans un accident d’avion.
Et l’idée germa dans la tête de l’abbé Devert d’utiliser une vieille chapelle en bien mauvais état mais qui pourrait être dédiée à la prière dans le cadre du rugby.

« Pourquoi ne pas ouvrir un oratoire où la prière de tous les jours s’élève pour ceux qui ne sont plus et aussi pour protéger ceux qui restent ? » ( Abbé Devert).

Avec opiniâtreté, l’abbé interpella tous ceux qui pouvaient l’aider, de son Évêque au ministre de la Jeunesse et des Sports, des responsables de la Fédération Française de rugby aux différents élus des Landes, députés et sénateurs...
Pour recueillir l’argent nécessaire à la remise en état de la chapelle, des matches furent organisés entre différentes équipes de prestige.

Et le 16 juillet 1967, Mgr Bézac, évêque d’Aire et de Dax ouvrait l’oratoire au culte en y célébrant une messe.

A cette occasion, l’abbé Devert déclarait :

« Le monde du Rugby aura sa chapelle bien à lui, pour veiller sur ses rudes gars, les protéger du mal, les aider dans leurs difficultés.

Avoir la garantie de la protection divine, savoir où demander la lumière quand l’épreuve surgit, n’être plus seul dans la lutte quotidienne, se retrouver sous le regard de Notre-Dame, n’est-ce pas une sécurité et l’une des joies de la terre ?

Ce supplément d’âme qu’apporte la vie religieuse, je voudrais l’offrir en toute liberté, au Monde du Rugby ! ».

Réagir à cet articleRéagir à cet article

Votre réaction

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.