Diocèse d’Aire-et-Dax
http://landes.catholique.fr/Fin-de-vie

Fin de vie

  • Télécharger l'article au format PDF Imprimer cet article
  • 10 mars 2013
  • réagir

François Hollande a chargé le 17 juillet 2012 le Pr Didier Sicard d’une mission sur la fin de vie pour « les cas exceptionnels », conformément la proposition 21 de son programme présidentiel. Un projet de loi est prévu pour le mois de juin.


- Éthique et euthanasie
- Éthique
- Le soin des malades en fin de vie

- « Pour le respect de la vie humaine de son commencement à sa fin » par Mgr Dagens


- LA FIN DE VIE : ÉLÉMENTS DE RÉFLEXION


- Loi LEONETTI


- Une mission sur la fin de vie

François Hollande a chargé le 17 juillet 2012 le professeur Didier Sicard d’une mission sur la fin de vie pour « les cas exceptionnels », conformément la proposition 21 de son programme présidentiel tout :
* en reconnaissant que « la loi Leonetti autorise déjà, et c’est un grand progrès, toute personne malade à refuser un traitement dont elle estime qu’il est devenu déraisonnable et donne aux médecins le droit d’interrompre ou de ne pas entreprendre les traitements qu’il estime inutiles »
*et entendant « les consciences et les voix, venues notamment des autorités spirituelles » affirmer que « tout instant de vie mérite d’être vécu ».

Il a demandé... lire la suite

- Rapport du Pr Sicard remis au président de la République (18.12.12)

- L’Académie de médecine s’oppose à l’euthanasie

À l’approche de la date de la remise du rapport sur l’accompagnement des personnes en fin de vie rédigé par le Pr Didier Sicard à la demande du président de la République François Hollande, l’Académie nationale de médecine (ANM) vient de rendre sa contribution.

Elle estime que... Lire la suite

- Fin de vie : deux propositions de loi

Après que François Hollande ait confié au Pr Didier Sicard une mission sur la fin de vie afin de voir s’il est possible d’aller plus loin que la loi Leonetti « dans les cas exceptionnels où l’abstention thérapeutique ne suffit pas » à soulager un patient aux prises avec une « douleur irréversible », deux sénateurs socialistes ont déposé chacun une proposition de loi visant à exempter les médecins de poursuites et à permettre aux Français de choisir leur mort.

* Gaëtan GORCE
* Jean-Pierre GODEFROY
Sa proposition développe celle qu’il avait déposée en janvier 2012 et qui était cosignée par 80 de ses pairs.

Réagir à cet articleRéagir à cet article

Votre réaction

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.