Diocèse d’Aire-et-Dax
http://landes.catholique.fr/Eglise-Sainte-Eugenie-de-Pontonx
        Église Sainte Eugénie de Pontonx

Église Sainte Eugénie de Pontonx

  • Télécharger l'article au format PDF Imprimer cet article
  • 2 décembre 2007
  • réagir

Un brin d’histoire...

Entre 1052 et 1177, il existait à Pontonx, selon le cartulaire de la cathédrale de Dax (Liber Rubeus) deux lieux de culte, Ste Eugenia et St Caprasius de Pontos.
Avant de nous intéresser aux édifices eux-mêmes, si nous faisions un peu l’hagiographie de Pontonx ! Car il ne fut pas seulement patronné par Ste Eugénie et St Caprais, mais par un 3ème saint, et non des moindres, St Maur ! Nous devrions même ajouter la Sainte Vierge, car il y aurait eu aussi au prieuré, selon D. Chabas, une église romane du 12ème siècle, connue sous le vocable de Notre Dame, qui serait restée longtemps l’église paroissiale et aurait été la plus belle du diocèse !

Sainte Eugénie

Elle est la seule qui ait « tenu la rampe » jusqu’à nos jours, mais l’on sait si peu d’elle ! Originaire d’Egypte, elle serait morte pour la foi à Rome le jour de Noël 262.
Le calendrier exhaustif que l’on trouve dans « l’histoire des saints et de la sainteté chrétienne » est laconique à son sujet : Vierge et martyre, fille du Saint martyr Philippe, gouverneur d’Alexandrie (dont nous ne savons rien), morte au milieu du 3ème siècle, fêtée le 25 décembre.
Nos calendriers usuels ne pouvant retenir qu’un seul saint ou groupe de saints par jour (en fait, il y en a de 3 à 10 et leur nombre ne cesse de grandir !), Eugénie, d’abord reléguée au 24 décembre, fut vite supplantée par Ste Adèle. Elle eut ainsi moins de chance que Grégoire de Narek, ce moine poète arménien, fêté une fois tous les 4 ans, le 29 février !
Les Pontois choisirent alors la date du 11 septembre qui vit le martyre, à Rome, à une époque inconnue, de Prote et Hyacinthe. La tradition veut que ceux-ci aient été les serviteurs de Ste Eugénie. Eux aussi disparurent du calendrier de poche ; on leur préféra, selon les versions, Adelphe, abbé de Remiremont, mort vers 670, ou le bienheureux Jean Gabriel Perboyre, lazariste, martyr en Chine, mort en 1840 ! Et puis le 11 septembre est, depuis peu, de triste mémoire !
Ingratitude de l’histoire ! Certes, mais la dévotion des Pontois à l’égard de leur sainte patronne demeure… et c’est le principal !

- Suite... ici

Documents joints

Réagir à cet articleRéagir à cet article

Votre réaction

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.