Diocèse d’Aire-et-Dax
http://landes.catholique.fr/Creon

Créon

  • Télécharger l'article au format PDF Imprimer cet article
  • 1er octobre 2017
  • réagir

En 1160, La Baronnie de Créon faisait partie de la Vicomté de Juliac.
En 1210, Guillaume Loup d’Argel, chevalier anglais fait bâtir l’église de Créon au milieu des marais.
Un testament conservé à la Tour de Londres, nous apprend que ce chevalier avait été l’un des plus redoutables pillards de son temps. A la fin de sa vie, tourmenté par le souvenir de ses fautes, il fonda une grande quantité d’églises.
Vers 1313, une petite bastide se bâtit autour de l’église de Créon.
En 1355, le Prince Noir ravageait cette région et l’église ne fut pas épargnée.
En 1569, le bâtiment religieux subit encore une destruction.
De 1695 à 1699 c’est la reconstruction de l’édifice.
Par une enquête réalisée en 1833, nous savons qu’à cette époque, l’église ne possédait qu’une nef et une chapelle latérale et que Monsieur le curé de Créon, l’abbé Laluque fit l’acquisition du maître autel en marbre.

La construction de l’église Saint Barthélémy fut entreprise en 1890 sur l’emplacement de l’ancien édifice.
Au cours de la construction, on bâtit tout le mur nord sur pilotis en utilisant 300 pins.

En 1895, les créonnais et créonnaises pouvaient de nouveau, assister, à la célébration de la messe dans une vaste église.


L’édifice religieux contient une reproduction d’un chemin de croix (œuvre du sculpteur Vriendt, d’Anvers), dont voici l’histoire.
Monseigneur Delannoy évêque du diocèse (1876-1905) était de passage à Anvers. Il visitait alors un monument religieux, quand son attention fut attirée par la vue du Chemin de Croix. On lui apprit que cette œuvre du sculpteur Vriendt était le résultat de quarante années de travail. A l’aide du moulage, elle a été plusieurs fois reproduite et les copies réunissent les qualités de l’original.
En 1902, le Vicaire général Serrurier achète une copie et l’offre à Monseigneur Delannoy pour la chapelle du Grand Séminaire de Dax.
En 1960, le curé de Créon le récupère pour le placer dans l’église de Créon.

La commune de Créon compte 282 habitants, et, par son emplacement géographique au centre de la Paroisse Notre Dame du Bas Armagnac, le relais de Créon avec sa vaste église permet d’avoir un lieu fixe pour la célébration de l’Eucharistie du samedi soir.


1 réaction


24 novembre 2013 12:27, par Herve rouanne

Je suis trés heureux de relire l’histoire de mon eglise qui est toujours dans mon coeur.
J’ai habité toute mon enfance dans l’ancien couvent en face l’eglise et j’ai servi de nombreuse messes et ceremonie avec notre magnifique curé l’abbé Massie.
Paix a son Ame.
Bonjour a tous les Creonnais.

- repondre message


 

Réagir à cet articleRéagir à cet article

Votre réaction

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Paroisse Notre-Dame-du-Bas-Armagnac
Curé : Éric lestage
Presbytère
31, lotissement de Ribère
40240 Labastide-d’Armagnac

Tél. (presbytère) : 05 58 44 66 40
Permanence : 05 58 44 81 50

Plan d’accès