Diocèse d’Aire-et-Dax
http://landes.catholique.fr/Aire-l-episcopale-ou-l-histoire-extraordinaire-d-un-diocese-ordinaire
      Aire l’épiscopale ou l’histoire extraordinaire d’un diocèse ordinaire

Aire l’épiscopale ou l’histoire extraordinaire d’un diocèse ordinaire

  • Télécharger l'article au format PDF Imprimer cet article
  • 24 mars 2017
  • réagir

Tel est le titre d’un article de 30 pages, fort savant et érudit, publié par l’abbé Jean-Pierre Laulom, dans le Bulletin de la Société de Borda n°523, 3° trimestre 2016. En tête, neuf vers de Victor Hugo parmi lesquels le célèbre alexandrin « Saint-Sever sur l’Adour, Aire l’épiscopale. »


On y parcourt très exactement 14 siècles d’histoire : de 506, date du Concile d’Agde qui nous fait connaître le nom de Marcellus, évêque d’Aire, jusqu’en 1906, date où Mgr Touzet a été chassé de son évêché.

Quelques lignes sur les évêques les plus connus. Parmi ceux de l’Ancien Régime, Philippe Cospéan qui a prononcé l’oraison funèbre d’Henri IV le 29 juin 1610, à Notre-Dame de Paris ; Jean-Louis de Fromentières qui prêcha le sacre de Bossuet en 1670 et François Sarret de Gaujac (1735-1757) qui offrit à la cathédrale des grandes orgues, celles que nous admirons aujourd’hui encore et qui construisit le Petit Séminaire du Mas (aujourd’hui Crous, résidence étudiante).

De l’Église concordataire, c’est-à-dire tout le XIXème siècle, deux évêques n’ont pas eu le temps de marquer le diocèse. Jean-François Le Pappe de Trévem (1823-1827), muté à Strasbourg et Prosper Hiraboure (mars 1857 - juin 1859), mort très prématurément.
Emergent trois grandes figures : François Adélaïde Lannéluc (1839-1856). II fonda le Carmel d’Aire en 1853, fit construire le nouveau Grand Séminaire aujourd’hui Centre Jean Sarrailh et entreprit, en 1850, la construction de la basilique Notre-Dame de Buglose ainsi que le Berceau de Saint-Vincent-de-Paul grâce à une souscription nationale autorisée par Napoléon III.

Louis Marie Olivier Epivent (1859-1876), l’évêque du Concile Vatican I acheva Buglose et le Berceau, et obtint de Rome le couronnement de Notre-Dame de Buglose, le 9 septembre 1866.

Mgr Victor Delannoy (1876-1905), dernier évêque résidant dans son palais épiscopal à Aire puisque son successeur n’y résida que quelques mois avant de s’exiler à Saint-Sever. II a créé la Semaine Religieuse en 1890. C’est sous son épiscopat et à sa demande qu’une trentaine d’églises romanes en très mauvais état furent rasées (oh ! que c’est dommage !) et que l’on construisit ces très grandes églises néo-gothiques que nous connaissons.

Cet article est illustré de beaucoup de photos en couleur de ces évêques, photos prises à partir de tableaux peints à l’huile, conservés en différents endroits. Plusieurs bâtiments également nous disent le riche passé d’Aire l’épiscopale : en particulier le Petit Séminaire du Mas (Mgr de Gaujac), l’ancienne Abbaye Sainte-Quitterie devenue, pour un temps, le premier Grand Séminaire. Le Grand Séminaire Lannéluc et le Petit Séminaire Sainte Ursule où les prêtres les plus anciens ont fait "leurs humanités" avant que ne soit construit le Petit Séminaire de Mont-de-Marsan, par Mgr Bézac. Ainsi que la photo de la cathédrale avec son cloître et le palais épiscopal, aujourd’hui devenu hôtel de ville.

Cet article fait l’objet d’un tiré-à-part que l’on peut se procurer à la Société de Borda, 27, rue Cazade, à Dax. On le lira avec profit car si nous ne savons pas vers quel avenir nous allons, nous savons toujours de quel passé nous venons.
Abbé Alfred Brettes

Société de Borda

Réagir à cet articleRéagir à cet article

Votre réaction

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.