Diocèse d’Aire-et-Dax
http://landes.catholique.fr/A-tous-les-diocesains-soyez-misericordieux

À tous les diocésains : soyez miséricordieux...

  • Télécharger l'article au format PDF Imprimer cet article
  • 5 octobre 2016
  • réagir
  • 1 vote

En ce début d’année pastorale, Mgr Hervé Gaschignard adresse ces quelques mots aux diocésains.


Télécharger le message en PDF

« Jésus-Christ est le visage de la miséricorde du Père. Le mystère de la foi chrétienne est là tout entier ».

Ces premiers mots du Pape François dans la Bulle d’indiction du Jubilé extraordinaire de la miséricorde (Misericordiae Vultus – Le Visage de la Miséricorde/VM) indiquent simplement et fortement combien ceux qui se disent "chrétiens" - c’est-à-dire disciples du Christ – ont à manifester concrètement et visiblement autour d’eux l’immense amour de Dieu pour tous les hommes. Être ce signe vivant et efficace de l’amour du Père pour chacun - quel qu’il soit et quoi qu’il ait fait - est une grave responsabilité et un "impératif" auquel nul ne peut se soustraire.

Par ce court message, je tiens donc à faire le point avec vous sur le chemin déjà parcouru au cours de cette Année de la Miséricorde, à donner un élan nouveau pour les deux mois qui restent avant sa clôture officielle, et à envisager l’avenir.

I – Le chemin parcouru

« Contempler la miséricorde de Dieu et en faire notre style de vie » (VM, 13)

Pour être capable de miséricorde, il nous a d’abord été demandé de faire l’expérience personnelle et communautaire de la tendresse de Dieu, de sa compassion, de son pardon...
En cette première partie de l’année, il a nous été plus spécialement proposé :
- de nous mettre à l’écoute de la Parole de Dieu, par la lecture méditée et priée du prophète Osée et de saint Luc, dont l’évangile – dit "de la miséricorde" – est proclamé cette année au cours de chaque messe dominicale ;
- de retrouver joyeusement le sacrement du pardon : « Le pardon est une force qui ressuscite en vie nouvelle et donne le courage pour regarder l’avenir avec espérance » (VM, 10) ;
- de vivre un temps fort de prière : "24h pour le Seigneur", dont, sans nul doute, le Pape demandera qu’il soit renouvelé, chaque année, autour du 3e dimanche de Carême.

Mais, déjà, l’ouverture des 4 Portes Saintes (cathédrale Sainte-Marie de Dax, Basilique Notre-Dame de Buglose, église abbatiale Notre-Dame de Maylis, cathédrale Saint-Jean-Baptiste d’Aire-sur-l’Adour) et les pèlerinages en Pays, nous ont entraînés sur un chemin de conversion et d’engagement : « Comme le Père, soyez à votre tour miséricordieux ! ».

II – Un nouvel élan

« L’amour ne peut jamais être un mot abstrait. Par nature, il est vie concrète » (VM, 9)

Avec la coupure de l’été, on pourrait croire qu’une nouvelle année pastorale commence... et que l’Année de la Miséricorde est finie ! Il n’en est rien. Le Saint-Père a décidé que la clôture, dans les diocèses du monde entier, aurait lieu le dimanche 13 novembre 2016 ; à Rome, une semaine plus tard : le dimanche de la fête du Christ, Roi de l’Univers.

Comment "utiliser" au mieux les deux mois qui viennent ?

Dès le Carême, mais surtout depuis le dimanche de la Miséricorde (3 avril 2016), le pape François ne cesse de nous inciter, de nous presser, de nous supplier de traduire en actes les ou l’une des quatorze œuvres de miséricorde corporelles et spirituelles. Il nous pousse à poser des gestes forts, à nous aventurer sur des chemins inconnus, à nous risquer, à avoir de l’audace. Car passer la Porte Sainte n’est pas un acte banal, accompli pour son salut personnel ! C’est s’engager de façon décisive à « être miséricordieux comme le Père ».


- Au niveau des paroisses, des Services, des Mouvements et des Institutions diocésaines, je demande que les Équipes diocésaines, toutes les Équipes d’Animation Pastorale Paroissiale (EAPP) et tous les Conseils Pastoraux Paroissiaux (CPP) envisagent et prévoient la réalisation d’une action concrète de miséricorde à "vivre" tout au long des prochaines années. Elle sera soit :

- une initiative nouvelle (geste de partage, réconciliations au sein de la communauté, visites aux personnes en grande solitude, initiative missionnaire en direction de ceux qui sont loin, initiative de formation…)
- soit une mise en valeur d’une activité pastorale avec une relecture à partir de cette question : « En quoi sommes-nous signes du Père de miséricorde ? … par exemple, dans notre façon d’accueillir au secrétariat paroissial, d’accompagner une famille dans le deuil, d’accueillir les nouveaux venus, d’accompagner les enfants plus difficiles dans un groupe de catéchèse, etc.

Nous savons combien nos contemporains nous attendent sur l’authenticité de notre charité. Il nous faut donc ouvrir, comme nous y invitait le Père Gagey, des dispensaires pour notre temps…

Lors de la journée de clôture de l’Année de la Miséricorde, qui aura lieu à Aire-sur-l’Adour le dimanche 13 novembre, et à laquelle je vous invite tous à participer, nous partagerons les fruits récoltés et les grâces reçues durant cette année, ainsi que nos projets d’avenir.

III – Pour l’avenir

Le Jubilé va se terminer, mais restons miséricordieux ! Il s’agit de continuer à vivre la miséricorde au quotidien... car nous n’allons pas cesser d’être miséricordieux... le jour de la clôture ! Le Pape nous y engage :

« Combien je désire que les années à venir soient comme imprégnées de miséricorde pour aller à la rencontre de chacun en lui offrant la bonté et la tendresse de Dieu ! Qu’à tous, croyants ou loin de la foi, puisse parvenir le baume de la miséricorde comme signe du Règne de Dieu déjà présent au milieu de nous » (VM, 5)

« L’Église a pour mission d’annoncer la miséricorde de Dieu, cœur battant de l’Évangile, qu’elle doit faire parvenir au cœur et à l’esprit de tous [...]. En conséquence, là où l’Église est présente, la miséricorde du Père doit être manifeste. Dans nos paroisses, les communautés, les associations et les mouvements, en bref, là où il y a des chrétiens, quiconque doit pouvoir trouver une oasis de miséricorde » (VM, 12).

† Mgr Hervé Gaschignard
Évêque d’Aire-et-Dax

Documents joints

Réagir à cet articleRéagir à cet article

Votre réaction

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.