Diocèse d’Aire-et-Dax
http://landes.catholique.fr/A-decouvrir-cette-semaine-a-la
        A découvrir cette semaine à la bibliothèque....

A découvrir cette semaine à la bibliothèque....

  • Télécharger l'article au format PDF Imprimer cet article
  • 5 avril 2013
  • réagir

Saint Jean-Baptiste de La Salle (Reims, 30 avril 1651 - Manoir de Saint-Yon, faubourgs de Rouen, 7 avril 1719) est un ecclésiastique français et un innovateur dans le domaine de la pédagogie, qui a consacré sa vie à éduquer les enfants pauvres. Il est le fondateur de l’institut des Frères des Écoles chrétiennes. Il est canonisé en 1900.


Le 7 avril, nous fêtons saint J.-B. de la Salle


…Participer à la découverte et à la prise en considération de l’enfance et de la jeunesse dans leur spécificité ; découvrir les pauvres et commencer à explorer leur culture ; transformer l’objectif pastoral de l’évangélisation des laissés-pour-compte en changeant les perspectives ; définir de nouvelles méthodes pour rejoindre des aspirations déjà répandues dans tout le corps social ; créer un mouvement évangélique et une institution chrétienne pour universaliser un projet et une méthode ; rationaliser le processus éducatif et en réduire le coût ; faire de l’école l’instrument privilégié d’une culture populaire et d’une promotion collective future, telles étaient les voies ouvertes par La Salle.
Trois cents ans plus tard, on peut se demander ce qu’il en est advenu…..
Extrait du livre : Petite vie de Jean-Baptiste de La Salle, 141p., Desclée de Brouwer, 1990


Je n’ai pas voulu reprendre les moments qui touchent au merveilleux : la conversion d’untel, l’exorcisme d’un autre, telle ou telle rencontre miraculeuse… Qu’on me pardonne d’avoir retiré l’encens et l’eau bénite de cette vie. La religion a sa poésie que Jean-Baptiste de La Salle a goûtée, bien qu’il n’en parle pas dans ses écrits. Elle était pour lui une conviction profonde, la vérité, qu’il voulu transmettre aux pauvres, c’est-à-dire au plus grand nombre.
J’ai éprouvé de vraies difficultés à décaper les hagiographes de cette facilité qui consiste à tout rapporter à la Providence, comme si nous en étions les jouets. D’autres biographes éclairent sur l’intervention divine au cœur de la vie de Jean-Baptiste de La Salle. Ce n’est pas lui enlever ni mérites ni gloire. Mon travail fut d’aller à la rencontre d’homme né il y a plus de trois siècles et demi et dont l’esprit demeure. Je me suis régalé de le croiser et d’envisager les personnes qui en façonnèrent le destin. Parmi elles, il y a aussi les femmes.
Cette histoire met en scène plus de soutanes que de robes. Et Pourtant !
Extrait du livre : Jean-Baptiste de La Salle. Rêver l’éducation, de Christophe MORY. 346p., éditions Pygmalion, 2010

Réagir à cet articleRéagir à cet article

Votre réaction

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.