Diocèse d’Aire-et-Dax
http://landes.catholique.fr/11-fevrier-XXVeme-journee-mondiale-du-malade
        11 février : XXVème journée mondiale du malade

11 février : XXVème journée mondiale du malade

  • Télécharger l'article au format PDF Imprimer cet article
  • 31 janvier 2017
  • réagir

« Émerveillement pour tout ce que Dieu accomplit : ‘Le Puissant fit pour moi de grandes choses …’ » (Lc 1,49) est le thème de cette XXVème journée mondiale du malade.

Le pape François redit à cette occasion que « chaque malade est et reste toujours un être humain ». Il défend la dignité « inaliénable » des infirmes et des porteurs de handicaps « même très lourds ». Chaque malade a « un don personnel à partager avec les autres ».


Il salue également les soignants et toutes les personnes engagées au service des malades et des indigents. Il leur recommande d’être toujours « des signes joyeux de la présence et de l’amour de Dieu », et leur donne pour modèles saint Jean de Dieu, saint Camille de Lellis, et sainte Mère Teresa de Calcutta.

La Journée mondiale du malade a été instituée par saint Jean-Paul II en 1992, et célébrée pour la première fois à Lourdes le 11 février 1993.

EXTRAITS

« Je désire vous encourager tous, malades, personnes qui souffrent, médecins, infirmières, proches, volontaires, à contempler en Marie, Salut des malades, la garante de la tendresse de Dieu pour chaque être humain et le modèle de l’abandon à sa volonté ; et à trouver toujours dans la foi, nourrie par la Parole et par les Sacrements, la force d’aimer Dieu et les frères aussi dans l’expérience de la maladie. »

« Chaque malade est et reste toujours un être humain, et doit être traité comme tel. Les infirmes, comme les porteurs de handicaps même très lourds, ont leur inaliénable dignité et leur mission dans la vie, et ne deviennent jamais de simples objets, même si parfois ils peuvent sembler seulement passifs, mais en réalité, ce n’est jamais ainsi. »

« Le fait que la Belle Dame lui [Bernadette] demande de prier pour les pécheurs nous rappelle que les infirmes, les personnes qui souffrent, ne portent pas seulement en eux le désir de guérir mais aussi celui de vivre chrétiennement leur vie, en arrivant à la donner comme d’authentiques disciples missionnaires du Christ.  »

« Demandons donc à l’Immaculée Conception la grâce de savoir nous mettre toujours en relation avec le malade comme avec une personne qui, certainement, a besoin d’aide, parfois aussi pour les choses les plus élémentaires, mais qui porte en elle un don personnel à partager avec les autres. »

MESSAGE DU PAPE FRANÇOIS

Réagir à cet articleRéagir à cet article

Votre réaction

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.